Skip to main content
Protection Civile et Operations d'Aide Humanitaire Européennes
© European Union, 2017 (photographer: KM Asad)
Boîte à outils d’urgence

fonds de l’UE dédiés aux crises humanitaires soudaines

Introduction

La Boîte à outils d’urgence est un des instruments utilisés par la Commission européenne pour apporter son aide en cas de crises brutales et imprévues.

Le Centre de coordination de la réaction d’urgence (ERCC) de la Commission européenne gère les différents outils de financement de cet ensemble.

Pourquoi est-ce important ?

La Boîte à outils d’urgence est dédiée spécialement à l’aide d’urgence apportée aux personnes vulnérables en dehors de l’UE. Ses trois principales caractéristiques sont les suivantes :

  • Elle vise à apporter (i) une réponse rapide aux situations d’urgence grâce à des décisions d’attribution dans des délais très courts, (ii) une coopération étroite entre l’ERCC et les experts humanitaires, et (iii) une procédure simplifiée de dépôt de propositions de projet.
     
  • Elle est conçue pour fournir un financement de première ligne immédiatement après la survenue d’une crise.
    • Chaque action est d’une durée maximale de 6 ou 12 mois.
    • Une fois le financement initial de la Boîte à outils d’urgence attribué, l’UE peut décider d’apporter un soutien supplémentaire par le biais d’autres instruments de financement.
       
  • Son but est de répondre aux urgences inattendues ou n’ayant pas pu être anticipées.
    • La Boîte à outils est indépendante des autres fonds humanitaires (tout en les complétant) alloués annuellement par le biais de plans humanitaires, à des zones géographiques spécifiques et gérés par des experts de l’aide humanitaire.
    • La Boîte à outils d’urgence évite d’avoir à mettre en place des plans humanitaires nationaux pour faire face de façon spécifique à des besoins imprévus. Cela leur permet de répondre à des objectifs planifiés sur le plan stratégique.

Quels sont les 4 outils de la Boîte ?

  • L’Acute Large Emergency Response Tool (ALERT) (Outil de réponse aux situations d’extrême urgence à grande échelle) a pour but d’apporter une réponse aux catastrophes technologiques et aux dangers naturels à grande échelle affectant plus de 100 000 personnes ou plus de la moitié de la population. Selon le type de catastrophe, le but est d’allouer des fonds dans les 24 à 48 heures qui suivent la catastrophe grâce à un processus de décision accéléré.
     
  • Le Small-scale Tool (Outil de réponse à petite échelle) sert à aider un nombre limité de personnes (moins de 100 000) affectées par une catastrophe naturelle ou d’origine humaine. L’aide maximale allouée par action est de € 500 000.
     
  • L’Epidemics Tool (Outil de réponse aux épidémies) sert à faire face aux épidémies et à les prévenir.
     
  • Le Disaster Relief Emergency Fund (DREF) (Fonds d’urgence pour les secours en cas de catastrophe) est géré par la Fédération internationale des sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (IFRC). Il vient en aide aux sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge immédiatement après une catastrophe. Nous contribuons à ce fonds à hauteur de € 200 000 maximum par action.

En quoi consiste notre aide ?

En 2021, l'UE a alloué € 34 millions d’aide par le biais de la Boîte à outils d’urgence.

  • L’instrument ALERT a été activé pour 5 catastrophes en 2021 pour faire face aux conséquences : (i) du cyclone tropical aux Philippines, (ii) des inondations du Sud Soudan, (iii) du tremblement de terre en Haïti, (iv) de l’éruption volcanique en République démocratique du Congo, et (v) de l’éruption volcanique de Saint-Vincent-et-les-Grenadines. Entre € 550 000 et € 3 millions ont été attribués aux interventions de secours menées dans le cadre de chacune de ces catastrophes.
     
  • Le Small-scale Tool (Outil de réponse à petite échelle) a été activé à plusieurs occasions en 2021, notamment pour lutter contre :
    • la COVID-19 en Syrie, aux Philippines, en Tunisie, en Guinée, au Myanmar, au Timor-Leste, au Népal, en Inde, en Papouasie-Nouvelle-Guinée, au Brésil, en Colombie et au Pérou
    • le choléra au Nigéria et au Niger
    • le virus Ébola en Guinée. 
       
  • L’Epidemics Tool (Outil de réponse aux épidémies) a été activé 13 fois en 2021 : 10 fois dans le cadre de l’épidémie de COVID-19, une fois pour le virus Ébola en Guinée et deux fois pour le choléra au Nigéria et au Niger.
     
  • En 2021, la Commission européenne a alloué des fonds 45 fois à l’instrument DREF dans 40 pays. Les Sociétés nationales de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge ont donc été soutenues pour apporter une réponse rapide à des urgences principalement provoquées par des inondations, des cyclones tropicaux, des sécheresses, des éruptions volcaniques, des déplacements de population, des troubles civils et des épidémies de choléra et de virus Ébola
Boîte à outils d’urgence : budget initial 2022

Faits et chiffres

Budget initial pour 2022 : € 29,5 millions

4 outils :

  • Acute Large Emergency Response Tool (ALERT) (Outil de réponse aux situations d’extrême urgence à grande échelle)
  • Small-scale Tool (Outil de réponse à petite échelle)
  • Epidemics Tool (Outil de réponse aux épidémies)
  • Soutien au Disaster Relief Emergency Fund (DREF) (Fonds d’urgence pour les secours en cas de catastrophe)de l’IFRC

En 2021, nous avons fourni un financement :

  • aux Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge
  • à des ONG internationales
  • à des agences des Nations unies