Skip to main content
Protection Civile et Operations d'Aide Humanitaire Européennes
Eau, assainissement et hygiène

Fiche info

Qu'Est-ce que c'est ?

Le secteur de l’eau, de l’assainissement et de l’hygiène (WASH) est un des trois principaux domaines de l’action humanitaire, avec l’alimentation et la santé. 

Il est primordial de garantir un accès à l’eau potable en quantité suffisante lors d’urgences ou de crises. Une éducation de base en matière d’assainissement et d’hygiène contribue fortement à l’établissement d’un cadre de vie sain.

Pourquoi est-ce important ?

Chaque année, 30 millions de personnes fuient de chez elles en conséquence de conflits ou catastrophes, tandis que plus de 200 millions sont affectées par des risques naturels.

Dans ce genre d’urgences, les personnes déplacées se trouvent privées d’un accès sûr à l’eau potable, d’un assainissement adéquat et d’une hygiène. Ceci est dû au fait que les systèmes d’approvisionnement et d’assainissement ont été endommagés, détruits ou sont tout simplement inexistants.

En raison du changement climatique et de l’urbanisation, le nombre de personnes privées d’eau potable devrait doubler d’ici 2025, pour atteindre les 2 milliards.

Le manque d’accès à l’eau potable et aux services d’assainissement de base ainsi que les mauvaises conditions d’hygiène rendent les populations plus vulnérables aux épidémies.

D’après les Nations unies, plus de 700 enfants de moins de 5 ans meurent chaque jour de maladies diarrhéiques dues à la consommation d’eau non potable ou à un manque d’hygiène et d’assainissement. Le secteur WASH est donc un des principaux secteurs de l’action humanitaire.

En quoi consiste notre aide ?

L’UE est l’un des principaux donateurs humanitaires en matière d’aide WASH dans le monde. Elle y alloue quelque € 200 millions chaque année.

Les fonds de l’UE servent à garantir aux personnes affectées par les crises humanitaires, un accès digne et opportun à des services d’hygiène sûrs et suffisants.

L’UE soutient de plus en plus de projets incorporant une dimension WASH dans d’autres secteurs humanitaires, comme la santé, la nutrition et l’éducation. Elle met aussi l’accent sur :

  • la garantie d’un accès rapide à l’eau potable et des services d’assainissement et d’hygiène convenables lors des crises
  • une aide pour renforcer la résilience et les capacités de rétablissement des populations affectées face aux crises
  • la prise de mesures préventives contre les maladies d’origine hydrique.

Les actions de promotion de l’assainissement et l’hygiène sont, dans la mesure du possible, intégrées aux interventions d’approvisionnement en eau afin de réduire les risques de contamination de l’eau et de maladies d’origine hydrique. Cette approche permet aussi de s’assurer que les projets trouvent un ancrage local et encourage l’autosuffisance dans le cadre des stratégies de sortie.

Le service de l’UE chargé de la protection civile et des opérations d’aide humanitaire tire son expertise dans ce domaine d’un réseau d’experts régionaux et mondiaux spécialisés dans les questions WASH et relatives à l’hébergement, des experts par pays, et de ses partenaires (ONG, Nations unies, Croix-Rouge et Croissant-Rouge).

L’UE accorde une priorité à 3 domaines dans le secteur WASH:

  • rapidité de réponse : la fréquence et l’échelle croissantes des catastrophes soudaines requièrent de meilleures capacités de réaction. L’UE améliore l’appui logistique en faveur de la communauté humanitaire afin que les experts et équipements puissent arriver sur place le plus tôt possible.
  • coordination : une réaction rapide dépend également d’une bonne coordination, essentielle à l’évaluation et la hiérarchisation des besoins. L’UE travaille étroitement avec le Global WASH Cluster – principale plateforme internationale de coordination des opérations humanitaires dans le secteur de l’eau, l’assainissement et l’hygiène, et dirigée par l’UNICEF.
  • collaboration avec les acteurs de la protection civile : la complémentarité des rôles de l’aide humanitaire et de la protection civile est extrêmement importante pour le secteur WASH. Les besoins WASH croissants dans le contexte des crises humanitaires urbaines requièrent souvent, par exemple, une certaine expertise technique dans la réponse apportée. Cette expertise peut être fournie via des actions de protection civile (par exemple via l’installation de pompes à eau ou de systèmes d’épuration des eaux à grande échelle, pour remplacer les infrastructures d’approvisionnement en eau endommagées par une catastrophe naturelle).

Dernière mise à jour: 10/02/2022

Faits & chiffres

Le nombre de personnes privées d’eau potable devrait presque doubler d’ici 2025, pour atteindre les 2 milliards.

D’ici 2050, la demande en eau devrait croître de 55 %.

Chaque jour, plus de 700 enfants de moins de 5 ans meurent de maladies diarrhéiques causées par la consommation d’eau non potable ou un manque d’hygiène et d’assainissement.

Quelque 4 milliards de personnes souffrent de graves pénuries d’eau sur une période d’au moins un mois sur l’année. (Nations unies)

Print friendly pdf

Water, sanitation and hygiene
English
(582.09 KB - PDF)
Télécharger