Skip to main content
Protection Civile et Operations d'Aide Humanitaire Européennes
European Union/ECHO/Isabel Coello
Tchad

Fiche info

Introduction

Le Tchad est un des pays les plus pauvres au monde en raison de son faible développement, de la disponibilité très limitée des services sociaux de base et de l’exposition aux risques climatiques et environnementaux.

La situation humanitaire est complexe et les besoins sont importants. La population vulnérable du pays souffre principalement des conséquences de la violence intercommunautaire, des déplacements, de l’insécurité alimentaire et nutritionnelle, des inondations et des épidémies.

L’aide humanitaire de l’UE propose, entre autres, une protection et une aide multisectorielle pour les populations déplacées de force, des traitements vitaux pour les enfants dénutris, ainsi qu’une aide alimentaire.

Quels sont les besoins ?

Le Tchad est confronté à des crises humanitaires d’origine naturelle et humaine. Quelque 6,1 millions de personnes ont besoin d’une aide humanitaire, soit à peu près 36 % de la population du pays en 2022.

L’enquête nutritionnelle nationale montre que 2,1 % des enfants de moins de 5 ans souffrent de malnutrition aiguë sévère, la forme la plus grave qui soit de sous-alimentation chez les enfants.

En 2022, plus de 1,6 million d’enfants de moins de 5 ans auront besoin d’une aide nutritionnelle. L’année a également été marquée par la pire période de soudure des dix dernières années, et 2,1 millions de personnes devraient se trouver en situation d’insécurité alimentaire sévère.

Les violences et conflits sévissant dans les pays voisins ont causé un afflux de réfugiés et de demandeurs d’asile. En raison du manque de ressources et d’infrastructures, les capacités d’aide aux déplacés sont limitées.

L’année dernière, au moins 77 000 personnes supplémentaires ont été contraintes de fuir leurs villages pour échapper aux violences des groupes armés dans la région du lac Tchad. Plus de 65 000 personnes ont passé les frontières pour trouver refuge au Tchad.

Le pays accueille actuellement plus de 574 000 réfugiés, et quelque 406 000 personnes ont été déplacées à l’intérieur du pays.

Le Tchad a enregistré ses premiers cas de COVID-19 en mars 2020. En février 2022, le pays avait enregistré plus de 7000 cas et 190 décès, avec une couverture vaccinale de seulement 3,7 %. Une épidémie de rougeole qui s’est déclarée en mai 2018, a continué de progresser.

En 2021, on dénombrait 2500 cas de rougeole et 15 décès. En février 2022, le pays avait enregistré 1100 cas de fièvre jaune.

Tchad

En quoi consiste notre aide ?

L’UE est l’un des principaux bailleurs de fonds humanitaires au Tchad. En 2022, l’UE octroiera € 37 millions d’aide humanitaire au Tchad pour répondre aux besoins fondamentaux des personnes déplacées à l’intérieur du pays, des réfugiés et des communautés locales affectées par les multiples crises.

Les fonds humanitaires de l’UE visaient à répondre aux besoins humanitaires croissants suscités par le conflit dans la région du lac Tchad. Nous avons fourni (i) une aide alimentaire et nutritionnelle complémentaire, (ii) un accès à des soins de santé, (iii) une éducation en contexte d’urgence, (iv) un accès à l’eau, à l’assainissement et aux services d’hygiène, et (v) une protection des communautés dans le besoin.

Face aux crises alimentaires et nutritionnelles, l’UE a financé l’aide sous forme de transferts d’espèces, de coupons, de rations alimentaires pour les familles, ainsi que d’aliments thérapeutiques prêts à l’emploi et de médicaments essentiels pour traiter les enfants souffrant de malnutrition sévère.

En 2021, l’UE a mobilisé des fonds humanitaires pour apporter des secours d’urgence aux populations vulnérables affectées par les inondations au Tchad et celles qui fuient les violences au Cameroun.

Dès que c’est nécessaire, l’UE apporte une réponse rapide aux nouvelles crises tout en s’attachant à diminuer les risques de catastrophe afin de réduire la vulnérabilité des populations aux futures crises.

L’UE finance aussi le service aérien humanitaire des Nations unies (UNHAS) au Tchad. Ce service aide les organisations humanitaires à atteindre les personnes dans le besoin se trouvant dans des zones reculées ou difficiles d’accès.

En outre, la Commission européenne consacre une aide humanitaire de € 100 millions au déploiement des campagnes de vaccination contre la COVID-19 dans les pays d’Afrique dont les besoins humanitaires sont critiques et les systèmes de santé, fragiles. € 10 millions de ces fonds serviront à soutenir les campagnes de vaccination menées en faveur des plus vulnérables en Afrique de l’Ouest et Afrique centrale.

Dernière mise à jour: 05/04/2022
photo: © Union européenne/ECHO/Isabel Coello

Faits & chiffres

6,1 millions de personnes ayant besoin d’une aide humanitaire.

4,7 millions de personnes souffrant de pénuries alimentaires critiques, dont plus de 2,1 millions de personnes confrontées à des pénuries alimentaires sévères.

574 000 réfugiés originaires de République centrafricaine (RCA), du Soudan, du Nigéria et du Cameroun.

406 000 personnes déplacées à l’intérieur du pays.

78 000 Tchadiens rentrés de RCA.

29 000 Tchadiens rentrés de la province du lac Tchad.

Aide humanitaire de l’UE :
€ 37 millions en 2022.
€ 406,4 millions depuis 2013.