Skip to main content
Protection Civile et Operations d'Aide Humanitaire Européennes
European Union, 2019 (photographer: Xaume OLLEROS)
Sahel

Fiche info

Introduction

Les besoins humanitaires au Sahel continuent d’augmenter en raison de l’effet combiné des conflits toujours plus violents, de l’importante pauvreté, du changement climatique, et d’une insécurité alimentaire et malnutrition sans précédent.

Outre les effets socioéconomiques de la COVID-19, les systèmes de santé, déjà faibles, sont mis à rude épreuve et les besoins humanitaires grandissent.

En 2022, 33,8 millions de personnes ont besoin d’assistance et de protection au Burkina Faso, au Cameroun, au Tchad, au Mali, en Mauritanie, au Niger et au Nigéria – soit 7 millions de plus qu’en 2020.

Quels sont les besoins ?

En raison des actuels conflits, plus de 8,1 millions de personnes ont fui de chez elles, en quête de sécurité, et ne disposent que d’un accès limité aux services de base. Les besoins en matière de protection sont en hausse ; les problèmes de protection de l’Enfance et les violences sexuelles et sexistes soulèvent le plus d’inquiétude.

Les communautés d’accueil sont débordées par l’afflux de personnes contraintes au déplacement, ce qui exacerbe les tensions intercommunautaires. De plus, les violences et l’insécurité compliquent de plus en plus la tâche des travailleurs humanitaires pour accéder aux personnes dans le besoin.

Les services de base sont perturbés par les violences. Plus de 10 000 écoles restent fermées dans les pays du Sahel. Sans éducation, des millions d’enfants courent le risque d’être exploités ou victimes d’abus.

Les soins de santé sont tout autant affectés, avec 590 dispensaires toujours inutilisables en raison de l’insécurité, rien que dans le Sahel central.

En raison des multiples crises qui touchent le Sahel, un nombre record de 34,5 millions de personnes risquent d’être en situation d’insécurité alimentaire pendant la période de soudure 2022 (période où les stocks alimentaires sont au plus bas). Jusqu’à 2,4 millions d’enfants risquent une malnutrition aiguë sévère.

La situation est susceptible de se dégrader prochainement encore plus dans les zones touchées par le conflit, qui sont déjà confrontées aux pénuries alimentaires et où l’accès aux centres de traitement de la malnutrition est d’autant plus difficile.

En outre, le coût élevé des denrées alimentaires en conséquence à la pandémie de COVID-19 et à l’invasion de l’Ukraine par la Russie vient encore compliquer la situation.

sahel_fr_no_senegal.png

En quoi consiste notre aide ?

L’UE est l’un des principaux bailleurs de fonds humanitaires au Sahel. En 2022, l’aide humanitaire de l’UE au Sahel atteint les € 240 millions, un montant qui tient compte d’une rallonge accordée fin 2021.

L’UE porte secours aux déplacés et aux communautés qui les accueillent, et soutient les populations affectées par le conflit et l’insécurité.

Nous aidons à fournir (i) un hébergement, (ii) une aide alimentaire et nutritionnelle d’urgence, (iii) un accès aux soins de santé et à l’eau potable, (iv) un traitement pour les enfants malnutris, et (iv) des mesures de protection pour les plus vulnérables. En outre, nos fonds contribuent à garantir aux enfants affectés par les conflits armés, un accès sécurisé à l’éducation.

L’aide humanitaire de l’UE contribue aussi au financement d’initiatives visant à réduire les risques de catastrophe. Elles aident les pays à mieux se préparer et à réduire l’impact des risques naturels liés au climat, ainsi que leurs effets sur les disponibilités en vivres. 

Compte tenu des nouveaux défis posés par la pandémie de COVID-19, les projets financés par l’UE au Sahel adoptent des mesures pour protéger leurs équipes et bénéficiaires, tout en continuant de fournir une aide vitale aux communautés vulnérables.

Les actions déjà axées sur le secteur de la santé continuent d’aider les dispensaires locaux à garantir un accès aux soins, ainsi qu’en matière de prévention et contrôle épidémiques.

Par ailleurs, la Commission européenne a versé une aide humanitaire de € 100 millions pour soutenir la mise en place de campagnes de vaccination dans les pays d’Afrique ayant des besoins humanitaires critiques et des systèmes de santé fragiles.

Quelque € 10 millions de ces fonds serviront à soutenir les campagnes de vaccination menées en faveur des plus vulnérables en Afrique de l’Ouest et Afrique centrale.

Dernière mise à jour: 20/04/2022
Photo: Union européenne, 2019 (photographe: Xaume OLLEROS)

Faits & chiffres

L’UE apporte son aide humanitaire dans les pays suivants du Sahel : Burkina Faso, Cameroun, Tchad, Mali, Mauritanie, Niger et Nigéria.

Plus de 8,1 millions de personnes contraintes au déplacement dans ces pays :

  • 1,4 million de réfugiés (HCR)
  • 6,7 millions de personnes déplacées à l’intérieur du pays. (OCHA, IOM, partenaires humanitaires de l’UE)

On estime que 34,5 millions de personnes ont eu besoin d’une aide alimentaire d’urgence en 2021. (Cadre Harmonisé)

On estime que 2,4 millions d’enfants de moins de 5 ans ont souffert de malnutrition aiguë sévère en 2021. (SMART)

Aide humanitaire de l’UE :
€ 40 millions en 2022 (dont€ 15 millions alloués en décembre2021)