Skip to main content
Protection Civile et Operations d'Aide Humanitaire Européennes
Vietnam, Cambodge et RDP Lao

Fiche info

Introduction

La région du Mékong, composée du Vietnam, du Laos et du Cambodge, est fréquemment victime de catastrophes naturelles telles qu’inondations, sécheresses et typhons. La majorité de la population de ces trois pays étant principalement dépendante de l’agriculture, ses sources de revenus se retrouvent souvent impactées par les catastrophes récurrentes et l’irrégularité des schémas saisonniers.

Par conséquent, l’UE finance des projets axés sur le renforcement de la résilience des communautés et la préparation aux catastrophes, sur le plan local et national. De plus, en cas de catastrophe, elle soutient la fourniture de matériel de première urgence tel que kits de réparation des habitations, kits d’hygiène, eau potable et aides en espèces sans condition auprès des communautés les plus vulnérables.

Quels sont les besoins ?

Les tempêtes, les épisodes de sécheresse et les glissements de terrain détruisent les habitations et les sources de revenus. Les communautés ont donc besoin d’abris, de nourriture et d’aide médicale. Les épidémies de maladies comme la dengue et le paludisme, ainsi que l’actuelle pandémie de COVID-19, exercent une pression supplémentaire sur les services de santé locaux.

Assurer l’accès aux populations touchées vivant dans les zones reculées peut poser problème lorsque les infrastructures routières sont endommagées ou inaccessibles aux véhicules motorisés. 

Au Cambodge, 90 % de personnes démunies vivent dans des zones rurales où les pluies de mousson saisonnières et les inondations soudaines peuvent causer des destructions récurrentes et de grande ampleur.

Dans le Laos voisin, la déforestation, l’exploitation illégale des forêts et les ruptures de barrages ne font que renforcer l’exposition de la population à ces dangers naturels récurrents. Les catastrophes naturelles se produisent également dans un contexte de pauvreté généralisée, en particulier dans les zones montagneuses rurales et inaccessibles.

Le Vietnam disposant d’un long littoral, les tempêtes et cyclones tropicaux y sont des événements réguliers. La capacité locale de résistance et de réaction aux catastrophes naturelles a été considérablement renforcée au cours des dix dernières années. Toutefois, une aide d’urgence est nécessaire lorsque des catastrophes de grande ampleur se produisent.

Région mékong

En quoi consiste notre aide ?

En 2022, l’UE a investi € 2,5 millions dans des programmes de préparation aux catastrophes dans plusieurs pays d’Asie du sud-est, consacrés pour partie au renforcement de la préparation aux catastrophes dans la région du Mékong.

Ces programmes ont pour but de protéger la population la plus démunie en (i) réduisant son exposition aux dangers naturels ou en (ii) améliorant les capacités de réponse locales et nationales.

Ces programmes étudient de nouveaux systèmes de financement, des actions de prévention et de préparation aux catastrophes et des initiatives de renforcement de la protection sociale.

L’UE finance régulièrement l’aide humanitaire apportée dans la région du Mékong pour répondre aux besoins découlant des catastrophes naturelles récurrentes.

En 2020, pour faire face aux besoins urgents des populations affectées par de graves inondations qui ont touché la partie inférieure du Mékong, l’UE a débloqué € 1,9 million.

Cette aide a permis d’organiser des transferts en espèces afin de permettre aux familles touchées de satisfaire leurs besoins élémentaires. L’aide incluait aussi l’accès à l’eau potable et à des installations sanitaires, et encourageait d’adoption de bonnes pratiques d’hygiène.

En 2020, suite à un épisode de sécheresse et à des infiltrations d’eau salée dans de vastes zones du delta du Mékong au Vietnam, l’UE a débloqué € 60 000 d’aide humanitaire. Cette somme a permis d’aider à la distribution d’eau potable, tout en veillant au respect de pratiques d’hygiène adéquates dans les communautés touchées.

En 2019, l’UE a alloué € 200 000 pour répondre aux besoins les plus pressants des familles touchées par la tempête tropicale Podul et par la dépression tropicale Kajiki, qui ont frappé le sud du Laos.

En août 2019, lorsque de nombreuses régions du sud du Vietnam ont été touchées par des inondations, l’UE a apporté € 100 000 d’aide cruciale aux personnes les plus dépendantes.

Depuis 2009, l’aide humanitaire totale de l’UE destinée au Vietnam, au Cambodge et au Laos a dépassé € 41 millions, dont quelque € 36 millions consacrés à des activités de préparation aux catastrophes.

Dernière mise à jour: 28/01/2022
photo: © Union européenne, 2020 (photographer: Peter Biro)

Faits & chiffres

Financement destiné à la préparation aux catastrophes :
€ 2,5 millions en 2022 pour l’Asie du sud-est
€ 36 millions depuis 2009

Aide humanitaire de l’UE :
Plus de € 41 millions depuis 2009