Skip to main content
Protection Civile et Operations d'Aide Humanitaire Européennes
© Union européenne, 2019 (photographe : N. Mazars)
Venezuela

Fiche info

Introduction

Le Venezuela continue d’être confronté à une profonde crise économique, sociale et politique qui affecte gravement le système de santé du pays, engendrant d’importants manques au niveau des services publics et aggravant les difficultés pour accéder à des vivres.

Depuis 2015, plus de 7,1 millions de Vénézuéliens ont quitté le pays. D’après les estimations humanitaires locales, 19,7 millions de personnes ont besoin d’une aide humanitaire. Le pays est également durement frappé par l’insécurité alimentaire puisque, selon les estimations, quelque 18,7 millions de personnes ont besoin d’une aide alimentaire en 2022.

La pandémie de COVID-19 a encore aggravé la situation sur le plan médical, nutritionnel, éducatif et social, épuisant les ressources déjà maigres de la population qui a de plus en plus tendance à recourir à des mécanismes d’adaptation négatifs.

Quels sont les besoins ?

Même si le cycle d’hyperinflation venait à prendre fin, de graves pénuries de nourriture et de biens de première nécessité compromettent la survie d’une grande partie de la population.

En juin 2022, le salaire mensuel minimal équivaut à € 26, et le salaire mensuel moyen avoisine les € 85, alors que le coût du panier alimentaire mensuel de base est d’environ € 430. En janvier 2021, 37,3 % des femmes enceintes soutenues par l’UNICEF souffraient de malnutrition.

Jusqu’à 70 % des enfants en âge d’être scolarisés ne vont pas à l’école de façon régulière, et plus de 15 % ont accumulé un retard scolaire conséquent en 2019. L’exode de masse a également entraîné un manque de personnel éducatif qualifié, au moins 200 000 enseignants ayant quitté le pays depuis 2017.

Environ 90 % de la population ne dispose pas d’un accès régulier à l’eau. Le pays est aussi frappé par plusieurs épidémies importantes de maladies infectieuses comme la rougeole, la diphtérie et le paludisme, très probablement parce que les programmes de prévention ont été interrompus et que les conditions sanitaires se sont détériorées.

Les taux d’homicide sont parmi les plus élevés au monde (40,9 décès pour 100 000 habitants en 2021). Dans les zones frontalières, la situation est particulièrement inquiétante en raison d’un regain de violence dû à la présence d’individus et bandes de délinquants armés.

Carte Venezuela

En quoi consiste notre aide ?

Depuis 2016, l’UE a débloqué € 315 millions d’aide humanitaire d’urgence au Venezuela. Cette somme sert à venir en aide aux Vénézuéliens dans le besoin vivant toujours dans le pays et à ceux ayant fui vers les pays voisins.

L’aide humanitaire de l’UE s’organise sur place par le biais des agences des Nations unies, les organisations non-gouvernementales internationales, et le mouvement de la Croix-Rouge. Ces partenaires mettent sur pied des projets qui couvrent un large éventail des besoins humanitaires.

L’aide cible les catégories de population vulnérables, comme les enfants de moins de cinq ans (principalement en matière de nutrition) et les enfants jusqu’à 18 ans (aide complète), les femmes enceintes ou qui allaitent, les personnes âgées, les peuples indigènes.

Les projets menés au Venezuela se concentrent sur l’organisation de soins de santé d’urgence, d’un accès à l’eau, l’assainissement et l’hygiène, d’une éducation en contexte d’urgence, d’une protection, et d’un soutien nutritionnel et alimentaire.

Dans le cadre de la réaction globale de l’UE à la COVID-19, une opération du pont aérien humanitaire de l’UE consistant en deux vols a rejoint Caracas en août 2020. Les avions ont ainsi acheminé 82,5 tonnes d’équipements vitaux aux partenaires humanitaires actifs sur le terrain, qui permettront de venir en aide à 500 000 Vénézuéliens dans le besoin. Dans le chargement figuraient principalement des fournitures médicales telles qu’équipements de protection individuelle, médicaments, systèmes de purification de l’eau et kits d’hygiène pour les familles.

En outre, l’aide humanitaire de l’UE aux réfugiés et migrants vénézuéliens présents dans les pays voisins et aux communautés qui les accueillent consiste quant à elle en des services médicaux d’urgence, un hébergement, une aide alimentaire et non-alimentaire, des services de protection (y compris un accès aux services juridiques, des initiatives de lutte contre les violences sexistes et le trafic d’êtres humains) et une éducation en contexte d’urgence.

Dernière mise à jour: 11/10/2022

Faits & chiffres

90% des Vénézuéliens vivant encore dans le pays sont en situation de pauvreté. (ENCOVI)

7,1 millions de Vénézuéliens ont fui le pays depuis 2015. (HCR/OIM)

Aide humanitaire de l’UE :
€ 315 millions sur la période 2016-2022.

Informations associées