Skip to main content
Protection Civile et Operations d'Aide Humanitaire Européennes
European Union (photographer: Peter Biro)
Égypte

Fiche info

Introduction

Située sur la route méditerranéenne centrale empruntée par les réfugiés, l’Égypte accueille certains d’entre eux dans les quartiers les plus pauvres de ses grandes villes.

Environ la moitié des réfugiés sont Syriens, tandis que les autres viennent de la Corne de l’Afrique, du Soudan et du Soudan du Sud. Ils sont confrontés aux problèmes rencontrés par les réfugiés de longue durée vivant dans un cadre urbain défavorisé.

Quels sont les besoins ?

Les réfugiés et demandeurs d’asile qui vivent en Égypte dépendent fortement de l’aide humanitaire. Ils vivent souvent dans des quartiers surpeuplés dont les habitants sont démunis et touchés par un fort taux de chômage.

Quelque 32,5 % des Égyptiens vivent sous le seuil de pauvreté national. Selon l’Agence des Nations unies pour les réfugiés, ce pourcentage est encore plus élevé chez les réfugiés (84 %). Les réfugiés et demandeurs d’asile ont souvent beaucoup de mal à accéder aux services de base tels que soins médicaux et éducation.

L’afflux continu de réfugiés et migrants coïncide avec la pire récession qu’a connue le pays au cours des dernières décennies. Les hausses de prix des denrées alimentaires, de l’électricité, de l’eau et du gaz ne font qu’aggraver les conditions de vie des personnes les plus vulnérables.

Les réfugiés d’origine africaine sont aussi confrontés à la barrière de la langue, au harcèlement et à la discrimination. Ceci limite encore leur accès à une éducation normale et contribue à leur marginalisation.

En conséquence à la pandémie de COVID-19, de nombreux réfugiés et demandeurs d’asile ont perdu leur source de revenu et ne peuvent plus subvenir aux besoins de leur foyer ou payer leur loyer. La pandémie a aussi aggravé la stigmatisation et la discrimination à l’encontre des réfugiés, en particulier de ceux d’origine subsaharienne. 

Carte de l'Egypte

En quoi consiste notre aide ?

En 2022, l’UE fournira à l’Égypte un soutien financier de € 4,7 millions pour venir en aide aux réfugiés et demandeurs d’asile les plus vulnérables. Le financement humanitaire de l’UE porte sur trois domaines clés : éducation en situation d’urgence, besoins fondamentaux et protection.

Environ 38 % des réfugiés et demandeurs d’asile qui vivent en Égypte sont des enfants. Parmi les récents arrivants, on constate une forte augmentation du nombre de mineurs non-accompagnés et isolés.

L’UE soutient aussi les activités visant à donner accès aux enfants réfugiés à des circuits d’éducation officiels et informels. Son objectif est de surmonter les obstacles à l’éducation, qu’ils soient scolaires, financiers, institutionnels ou sociaux. 

Nous fournissons également une aide en espèce aux réfugiés les plus démunis afin qu’ils puissent satisfaire leurs besoins fondamentaux. Par ailleurs, par le biais de nos actions financées par l’UE, nous organisons des activités de protection essentielles.

Le soutien aux activités éducatives est principalement consacré à l’enseignement primaire et secondaire, dans les écoles publiques et fréquentées par les réfugiés. L’UE soutient également la mise en place d’activités de coordination facilitant l’aide humanitaire apportée dans le cadre scolaire en les inscrivant dans des solutions à long terme.

La Commission européenne consacre une aide humanitaire de € 100 millions au déploiement de campagnes de vaccination contre la COVID-19 dans les pays d’Afrique aux besoins humanitaires critiques et systèmes de santé fragiles.

Sur cette somme, allouée pour 2021-22, € 1 million sert à soutenir des campagnes de vaccination auprès des réfugiés et des migrants vulnérables d’Égypte.

Dernière mise à jour: 27/07/2022
Photo: © Union européenne (photographe: Peter Biro)

Faits & chiffres

Plus de 289 000 réfugiés enregistrés, dont :

  • 144 000 Syriens
  • 58 000 Soudanais
  • 22 000 Soudanais du Sud
  • 23 000 Érythréens
  • 16 000 Éthiopiens
  • 26 000 réfugiés d’autres nationalités
    (HCR, juin 2022)

Aide humanitaire de l’UE :
€ 4,7 millions en 2022
€ 32,9 millions depuis 2015

Informations associées