Skip to main content
Protection Civile et Operations d'Aide Humanitaire Européennes
© European Union (photographer: Peter Biro)
Jordanie

Fiche info

Introduction

La Jordanie, lieu de repli pour les réfugiés depuis le début de la crise syrienne en 2011, accueille la troisième plus importante population de réfugiés syriens. La plupart des réfugiés vivent en ville, et les autres dans des camps tels que ceux d’Azraq et Zaatari.

Malgré la pression exercée par l’afflux de réfugiés sur l’économie jordanienne, les communautés continuent de vivre en relative harmonie. Toutefois, la vie des réfugiés et Jordaniens vulnérables s’est récemment compliquée en raison de la COVID-19.

L’UE est un grand contributeur d’aide dans le pays, apportant son soutien aux réfugiés et communautés qui les accueillent.

Quels sont les besoins ?

Selon les Nations unies, 83 % des réfugiés syriens en dehors des camps en Jordanie vivent en dessous du seuil de pauvreté. Dans un contexte de crise économique et de coupes budgétaires au niveau des aides, encore aggravé par la COVID-19, la plupart des familles syriennes dépendent de l’aide humanitaire.

Le 30 mars, l’Agence des Nations unies pour les réfugiés et la Banque mondiale ont donné le coup d’envoi d’une évaluation des vulnérabilités des réfugiés de Jordanie vivant ou non dans des camps, qui a été réalisée au second semestre 2021. Les résultats préliminaires ont mis en évidence une aggravation de la situation en termes de stratégies d’adaptation négatives, dettes, maladies chroniques et accès aux services médicaux.

Dans les camps de réfugiés, les services de base ont été maintenus. Des mesures de sécurité sanitaire ont été mises en place pour protéger la population de la COVID-19.

Cependant, les réfugiés urbains et les communautés qui les accueillent éprouvent des difficultés à accéder aux services de base et à se procurer un revenu. Certains enfants réfugiés, au lieu d’aller à l’école, doivent aller travailler ou se marier très jeunes.

Quelque 10 000 personnes sont bloquées dans une zone militaire interdite sur la frontière nord-est de la Jordanie, dans un quartier informel appelé Rukban. La population de ce quartier est essentiellement composée de femmes et d’enfants syriens. Depuis le début de la pandémie de COVID-19, ces personnes isolées n’ont plus accès aux services de santé et de nutrition vitaux en Jordanie. 

Au vu des maigres perspectives de retour en Syrie, pour devenir autonomes, les réfugiés ont besoin de solutions durables, notamment d’un meilleur accès aux services sociaux, aux soins de santé et aux opportunités économiques.

Carte Jordanie

En quoi consiste notre aide ?

Depuis le début de la crise en Syrie en 2011, l’UE a alloué environ € 3,2 milliards à la Jordanie sous forme d’aide humanitaire, d’aide au développement et d’aide macro-financière. L’aide humanitaire représente plus de € 404,5 millions de ce total.

En 2022, l’UE a débloqué € 12,5 millions pour améliorer les soins de santé, les transferts d’espèces, l’accès à l’eau et un assainissement, l’éducation et la protection.

Nous venons également en aide aux populations des camps jordaniens de Zaatari et Azraq et du camp jordano-émirati, ainsi qu’aux populations vivant à Rukban, et aux réfugiés syriens et non-syriens vivant en dehors des camps. La fourniture de services de base dans les villes et villages du pays profite aussi aux familles jordaniennes vulnérables.

Divers programmes répondent aux besoins spécifiques des femmes et des enfants, qui représentent 50 % des réfugiés.

Depuis le signalement du premier cas de COVID-19 début mars 2020, les partenaires de l’UE suivent de près la situation épidémiologique à l’intérieur des camps de réfugiés, sous la direction du Ministère de la santé. Ils ont également renforcé leurs mesures de prévention et préparation et formé du personnel soignant.

L’UE soutient les interventions sanitaires qui se concentrent sur la prise de mesures immédiates et vitales, en particulier là où les réfugiés et Jordaniens vulnérables ont du mal à accéder aux services de santé. Notre aide se focalise sur les soins de santé sexuelle et reproductive et nous apportons une aide en espèces pour les soins médicaux.

Durant la pandémie, des campagnes de sensibilisation ont été entreprises pour s’assurer également de la protection des familles de réfugiés et de leur accès à des produits d’hygiène. La vaccination a été organisée dans les camps, à un rythme de plus en plus soutenu. On estime que fin mars 2022 73 % de la population des camps éligible à la vaccination avait reçu au moins une dose.

Pour répondre aux besoins éducatifs, les programmes financés par l’UE garantissent une scolarisation de qualité des enfants vulnérables, y compris des enfants handicapés.

Des approches innovantes sont utilisées pour aider les enfants déscolarisés à trouver leur place au sein du système scolaire officiel. L’objectif est de parvenir à un enseignement inclusif et de créer un espace systématisé de protection pour les enfants vulnérables.

L’UE soutient également l’Agence des Nations unies pour les réfugiés ainsi qu’un consortium d’organisations partenaires pour aider les réfugiés à obtenir et conserver un statut officiel de réfugié. Ceci facilite leur situation sur le plan légal.

Les réfugiés syriens présents en Jordanie sans papiers à jour sont vulnérables aux risques d’exploitation et d’abus. L’absence de papiers officiels justifiant leur statut limite leur liberté de circulation. Elle les empêche d’accéder au marché du travail et aux services de base, tels que soins de santé et éducation.

Les équipes d’enregistrement ont trouvé des moyens innovants de poursuivre leurs activités, reprenant les entretiens en personne et les combinant avec des enregistrements à distance, grâce à l’utilisation de nouvelles technologies et de procédures de sécurité.

Des engagements mutuels existent entre l’UE et la Jordanie. Ils reposent sur les promesses faites lors de la conférence de Londres en 2016 et des conférences de Bruxelles pour la Syrie qui ont eu lieu chaque année depuis 2017.

Les conférences de Bruxelles ont réussi à mobiliser une aide financière internationale en faveur des Syriens et de leurs communautés d’accueil, tant en Syrie que dans les pays voisins.

Dernière mise à jour: 10/05/2022
Photo: © Union européenne (photographe: Peter Biro)

Faits & chiffres

Plus de 760 000 réfugiés en Jordanie :

  • 673 000 de Syrie
  • 86 000 d’autres pays
    (HCR)

Aide humanitaire de l’UE :
€ 12,5 millions en 2022
€ 404,5 millions pour les réfugiés syriens et les communautés qui les accueillent depuis 2011

Related information