Skip to main content
Protection Civile et Operations d'Aide Humanitaire Européennes
© European Union, 2020 (photographer: Bernard Khalil)
Liban

Fiche info

Introduction

La population libanaise est aux prises à une pauvreté croissante, à l’insécurité alimentaire et aux épidémies.

Alors que les prix explosent suite à une grave crise économique, près de la moitié des Libanais et des deux tiers des 1,5 million de réfugiés syriens sont en situation d’insécurité alimentaire.

Quelque 90 % de Syriens, 73 % de réfugiés palestiniens, ainsi que plus de la moitié des foyers libanais ont besoin d’une aide.

Le Liban a eu des difficultés à faire face à des urgences telles que l’explosion du port de Beyrouth, la pandémie de COVID-19, et plus récemment, une épidémie de choléra. L’UE a renforcé son aide humanitaire pour répondre aux besoins humanitaires croissant

Quels sont les besoins ?

Autrefois relativement prospère, le Liban fait aujourd’hui face à une crise politique et économique qui a généré un important niveau de pauvreté, l’effondrement des services publics et des tensions communautaires croissantes. La crise mondiale qui frappe les secteurs de l’alimentaire et du carburant a aggravé une situation déjà critique.

Dans un pays qui compte le nombre le plus élevé de réfugiés par habitant au monde, de nombreuses personnes vivent à présent sous le seuil de pauvreté. La dépréciation de la livre libanaise et l’hyperinflation ont anéanti le pouvoir d’achat de la population.

Une évaluation des besoins, cofinancée par l’UE et publiée en avril 2022, montre que toutes les tranches de la population ont des difficultés à satisfaire leurs besoins fondamentaux, en particulier en matière d’alimentation et de santé.

Les obstacles financiers et les pénuries de médicaments et de fournitures ont considérablement réduit l’accès aux soins médicaux. Les abandons de poste du personnel médical se multiplient et les coupures de courant obligent les hôpitaux à fonctionner à la moitié de leur capacité et à admettre uniquement les cas critiques.

Les familles de réfugiés syriens qui vivent dans des abris de fortune et dans les centres d’hébergement collectifs vivent dans les conditions déplorables et dans l’insalubrité.

Quatre migrants et réfugiés syriens sur dix en âge d’être scolarisés ne vont pas à l’école et 14 % des enfants libanais ont arrêté l’école entre 2020 et 2021.

Le 6 octobre, le pays a déclaré sa première épidémie de choléra depuis 1993. La vétusté des infrastructures d’eau potable et l’assainissement défectueux compliquent les efforts déployés pour enrayer l’épidémie.

Carte de Liban

En quoi consiste notre aide ?

En 2022, l'UE a alloué € 77,6 millions d'aide humanitaire pour venir en aide à la population libanaise.

En réponse à la crise socioéconomique qui frappe le Liban et aux résultats alarmants d’une étude multisecteur des besoins publiée en avril 2022, l’UE a annoncé une aide humanitaire de € 20 millions pour apporter une aide alimentaire, médicale et de protection aux Libanais les plus démunis.

En mai 2022, dans le cadre de la réponse à la crise syrienne, l’UE a accordé une aide humanitaire de € 50 millions.

Le financement promis à l’occasion de la 6e conférence de Bruxelles a pour but de répondre aux besoins des Syriens qui ont trouvé refuge au Liban. L’UE aide à satisfaire leurs besoins fondamentaux en leur apportant une protection et une aide dans les domaines légal, de la santé et de l’éducation.

En octobre 2022, l’UE a mobilisé € 5 millions supplémentaires pour intensifier son aide aux réfugiés libanais et syriens. Ces fonds serviront à leur apporter une aide multifonctionnelle pour faire face aux effets de la crise alimentaire mondiale.

Au lendemain de l’épidémie de choléra signalée le 6 octobre 2022, l’UE a alloué € 800 000 supplémentaires. Cette somme permettra de réaliser des interventions d’assainissement du réseau d’eau et d’hygiène dans les régions où se trouvent les foyers épidémiques.

Depuis 2011, l’Union européenne a mis à disposition du Liban € 800 millions d’aide humanitaire pour répondre aux besoins urgents.

Avant 2020, l’aide humanitaire de l’UE bénéficiait principalement aux réfugiés syriens et à leurs communautés d’accueil. Elle vient de plus en plus au secours des Libanais vulnérables impactés par les différentes crises.

Nous continuons aussi de soutenir des services à destination des enfants à risque et des survivants de violences sexuelles et sexistes. Nous finançons également l’Agence des Nations unies pour les réfugiés et d’autres partenaires afin d’apporter l’aide juridique nécessaire à l’obtention de papiers et à la légalisation du séjour.

L’éducation en contexte d’urgence est une priorité pour l’UE. Au Liban, nous permettons aux enfants syriens déscolarisés d’accéder à une éducation informelle et essayons de faciliter leur transition vers le circuit scolaire officiel.

Dans le secteur de la santé, l’UE soutient l’accès à des services de qualité, notamment grâce à la fourniture de médicaments.

Dernière mise à jour: 11/11/2022

Faits & chiffres

Personnes ayant besoin d’une aide humanitaire (OCHA) :

  • 2,2 millions de Libanais
  • 1,2 million de réfugiés syriens
  • 208 000 réfugiés palestiniens
  • 78 000 migrants

1,5 million de réfugiés syriens vivant dans le pays (estimation de l’ONU)

Nombre de réfugiés enregistrés :

  • plus de 825 000 Syriens
  • 28 000 Palestiniens venant de Syrie
  • 180 000 Palestiniens
  • 20 000 réfugiés d’autres nationalités
    (ONU)

Aide de l’UE :
€ 77,6 millions d’aide humanitaire en 2022
€ 2,7 milliards depuis 2011, dont € 800 millions d’aide humanitaire

Related information