Skip to main content
Protection Civile et Operations d'Aide Humanitaire Européennes
© European Union, 2020 (photographer: Anouk Delafortrie)
Palestine

Fiche info

Introduction

La crise qui dure depuis des décennies en Palestine* a entraîné une dégradation de la situation humanitaire au sein de la population. Celle-ci vit dans un environnement de plus en plus coercitif, encore détérioré par la pandémie de COVID-19.

En Cisjordanie, la colonisation israélienne ne cesse de croître. De leur côté, les Palestiniens ne peuvent se procurer de logements décents et n’ont pas accès aux services de base.

Dans la bande de Gaza, l’escalade de violence de mai 2021 a aggravé les clivages et déclenché une crise à laquelle la population doit faire face. L’UE est un bailleur de fonds humanitaires de longue date en Palestine et répond aux besoins les plus urgents de la population.

Quels sont les besoins ?

Quelque 2,45 millions de Palestiniens, sur 5,2 millions au total, ont besoin d’une aide humanitaire. À Gaza, le blocus, les conflits successifs et les divisions politiques ont affaibli l’économie.

Les violences de mai 2021 ont entraîné des centaines de pertes humaines parmi les Palestiniens, dont des enfants bénéficiaires d’un programme financé par l’UE. Plus de 100 000 personnes ont dû fuir leur foyer.

Plus de 80 % de la population de la bande de Gaza dépend de l’aide humanitaire. Elle est prise dans une spirale de pauvreté, de chômage et d’insécurité alimentaire.

Les Gazaouis disposent d’un accès limité aux services de base tels que soins médicaux, eau potable et électricité et n’ont que peu de perspectives éducatives et économiques. Les restrictions liées à la pandémie de COVID-19 n’ont fait qu’aggraver les conditions de vie de la population et érodé son pouvoir d’achat.

En Cisjordanie, quelque 900 000 Palestiniens de Jérusalem-Est, du secteur H2 et de la zone C (une zone contrôlée par Israël et représentant plus de 60 % de la Cisjordanie) ont aussi besoin d’un meilleur accès à des services essentiels tels que l’eau et l’éducation.

En raison des violences, intimidations et refus d’octroyer des permis de construire, les habitants sont de plus en plus expulsés de force et leurs maisons démolies. La violence et les démolitions ont d’ailleurs augmenté malgré la pandémie de COVID-19.

L’accès des enfants palestiniens à l’éducation est fortement restreint : les écoles continuent d’être démolies ou endommagées et les élèves se font régulièrement harceler sur le chemin de l’école.

Carte du région

En quoi consiste notre aide ?

En 2021, l’UE a consacré près de € 35 millions d’aide humanitaire aux Palestiniens dans le besoin. Ces fonds servent en partie à répondre aux besoins apparus avec la pandémie de coronavirus et les violences récentes commises à Gaza.

Dans la bande de Gaza, nous apportons une aide financière aux familles vulnérables, pour les aider à couvrir leurs besoins de base. L’aide que nous apportons prend aussi la forme d’une protection, d’une éducation sûre pour les enfants et de soins de santé.

La priorité est d’améliorer les soins prodigués aux victimes de violences, notamment la prise en charge des traumatismes des blessés. Notre financement aide aussi à améliorer l’accès à l’eau potable et les services d’assainissement. Il contribue aussi à mieux préparer le système de santé à l’augmentation subite des besoins engendrés par les catastrophes, les conflits et les urgences de santé publique.

En Cisjordanie et plus spécifiquement dans la zone C, à Jérusalem-Est et à Hébron H2, l’UE et plusieurs États membres apportent leur soutien à un consortium de partenaires humanitaires. Ils protègent les communautés menacées par les démolitions, les évictions et la violence des colons.

Les partenaires européens fournissent une aide d’urgence, une assistance juridique et un accès aux services de base. Nous aidons aussi à améliorer les conditions de vie des communautés n’ayant pas la possibilité d’accéder aux services de base ou de les améliorer. Ils reçoivent, par exemple, des abris et des réserves d’eau potable.

L’UE s’attache à défendre le respect du droit humanitaire international et de la dignité humaine. Elle condamne également la destruction illégale des maisons, équipements et infrastructures d’aide, ainsi que le déplacement forcé de la population.

En Cisjordanie et dans la bande de Gaza, les fonds humanitaires de l’UE aident les enfants palestiniens à apprendre dans un environnement sécurisé et propice à l’apprentissage, en dépit des obstacles rencontrés. La pandémie de COVID-19 a apporté son lot de difficultés, et les partenaires ont dû trouver des moyens de continuer d’assurer l’éducation des enfants malgré les fermetures d’écoles et les perturbations diverses.

Avec la pandémie, les partenaires humanitaires de l’UE actifs sur le terrain ont rapidement adapté leurs interventions, renforçant les efforts de désinfection et les mesures de contrôle.

Avec la COVID-19 et l’escalade récente des hostilités, l’UE a soutenu (i) le dépistage des patients dans les établissements médicaux, (ii) la formation des soignants, (iii) et financé d’importantes livraisons d’équipements de protection individuelle et fournitures médicales.

L’UE a aussi aidé à renforcer les services de santé afin que les services de soins de santé essentiels et d’urgence puissent continuer de fonctionner. Parallèlement, nous avons amélioré l’accès à l’eau, à l’assainissement et à l’hygiène des communautés vulnérables.

L’aide humanitaire a aussi autorisé des transferts monétaires au profit des personnes vulnérables impactées par la pandémie de COVID-19.

L’UE apporte son soutien à de nombreux partenaires humanitaires présents dans les Territoires palestiniens occupés : organisations des Nations unies, Comité international de la Croix-Rouge et organisations non gouvernementales.

Depuis 2000, l’UE a contribué pour plus de € 827 millions d’aide humanitaire à l’organisation d’une réponse aux besoins fondamentaux de la population palestinienne.

* La désignation de ‘Palestine’ ne doit pas être interprétée comme la reconnaissance d’un État de Palestine et ne doit porter préjudice à aucune des positions individuelles des États membres sur la question.

Dernière mise à jour: 10/01/2022
Photo: © Union européenne, 2020 (photographe: Anouk Delafortrie)

Faits & chiffres

2,45 millions de personnes ont besoin d’une aide humanitaire dans les Territoires palestiniens occupés

489 000 enfants ont des difficultés à accéder à une éducation

8 000 personnes ont été déplacées à l’intérieur du pays suite à l’escalade de violence dans la bande de Gaza en mai 2021.
(UN/OCHA)


Aide humanitaire de l’UE :
Près de € 35 millions en 2021
Plus de € 827 millions depuis 2000