Skip to main content
Protection Civile et Operations d'Aide Humanitaire Européennes
© UNICEF, 2019
Éthiopie

Fiche info

Introduction

L’Éthiopie a d’importants besoins humanitaires en raison des diverses crises qui coexistent : affrontements, conflits intercommunautaires, catastrophes naturelles et épidémies.

Depuis novembre 2020, le conflit qui sévit dans le nord de l’Éthiopie a provoqué une situation humanitaire désastreuse. Des dizaines de milliers de personnes sont décédées, des millions se sont retrouvées déplacées à l’intérieur du pays et des douzaines de milliers ont cherché refuge au Soudan.

Une sécheresse prolongée qui frappe l’est et le sud de l’Éthiopie continue de provoquer une insécurité alimentaire et nutritionnelle croissante ainsi que l’amenuisement des sources de revenus. Il s’agit vraisemblablement de la pire sécheresse des 40 dernières années dans la Corne de l’Afrique. L’UE continue de soutenir les plus vulnérables.

Quels sont les besoins ?

Le conflit a généré des besoins humanitaires aigus et de grande ampleur dans les régions d’Afar, d’Amhara et du Tigré. Des millions de personnes sont déplacées. Plus de 80 % de la population du Tigré a besoin de toute urgence d’une aide alimentaire.

La destruction des établissements de santé, des infrastructures hydrauliques et des écoles, ainsi que le manque de fournitures, ont entraîné des besoins humanitaires aigus dans les régions du Tigré, d’Afar et d’Amhara.

L’aide humanitaire reste très limitée dans le Tigré sous l’effet de différentes contraintes. Depuis mi 2021, le Tigré ne reçoit plus aucune aide extérieure. L’absence d’accès à l’aide humanitaire et la désorganisation totale des services essentiels depuis novembre 2020 ont entraîné des besoins critiques et des pertes humaines.

Entre avril et mi-août, une trêve humanitaire et la fin des hostilités ont débouché sur une amélioration de l’accès à l’aide. Toutefois, la reprise des hostilités a réduit à néant les quelques progrès qui avaient été réalisés. L’accès à l’aide humanitaire par voie terrestre et aérienne dans le Tigré est une nouvelle fois coupé.

Parallèlement, le conflit continue d’aggraver les besoins humanitaires et d’entraîner un déplacement de population à grande échelle dans le nord de l’Éthiopie. L’insécurité entraîne aussi des pertes humaines parmi les civils et expose les travailleurs humanitaires à un risque.

Dans d’autres régions d’Éthiopie, les violences permanentes et les tensions intercommunautaires continuent de menacer la vie et la sécurité des habitants, poussant nombre d’entre eux à fuir.

L’est et le sud de l’Éthiopie sont en situation de sécheresse depuis fin 2020, et une cinquième mauvaise saison des pluies est à craindre. On estime que près de 17 millions de personnes ont besoin d’une aide humanitaire dans les zones affectées par la sécheresse.

L’Éthiopie compte plus de 875 000 réfugiés, principalement issus du Soudan du Sud, de Somalie, d’Érythrée et du Soudan. Ils dépendent de l’aide humanitaire pour couvrir leurs besoins essentiels.

Les épidémies, notamment de choléra, demeurent une menace majeure en matière de santé publique.  Une épidémie de choléra touche actuellement certains woredas des régions d’Oromia et Somalie.

Carte Ethiopie

En quoi consiste notre aide ?

En 2022, l’Union européenne consacre plus de € 76 millions à des projets humanitaires en Éthiopie, dont des actions auprès des populations affectées par les conflits et la sécheresse.

L’aide humanitaire de l’UE aide les personnes vulnérables d’Éthiopie en contribuant à :

  • une réponse humanitaire rapide et vitale aux personnes affectées par les conflits prolongés dans le pays
  • une aide aux réfugiés et aux demandeurs d’asile
  • une réponse aux besoins critiques des personnes vulnérables découlant de phénomènes naturels tels que sécheresse, inondations, épidémies et ravageurs.

Cette aide inclut le soutien apporté aux populations affectées par le conflit qui sévit dans le nord de l’Éthiopie, dans les régions du Tigré, d’Afar et d’Amhara. Nos autres priorités sont notamment, (i) les besoins critiques croissants dans les régions frappées par la sécheresse dans le sud de l’Éthiopie, (ii) les personnes affectées par l’insécurité alimentaire et les enfants souffrant de malnutrition sévère aiguë et (iii) l’aide continue apportée aux réfugiés d’Éthiopie.

Grâce à nos actions humanitaires, nous aidons à fournir (i) une protection, (ii) une aide alimentaire, (iii) de l’eau potable, (iv) des abris, (v) des articles de première nécessité, (vi) une aide nutritionnelle et des soins de santé, (vii) une prévention des maladies, (viii) un soutien logistique aux opérations humanitaires, et (ix) une éducation pour les enfants victimes des crises humanitaires. L’UE apporte par ailleurs son soutien à des actions de santé d’urgence au sein des communautés vulnérables du pays.

L’UE s’inquiète fortement de la protection de la population affectée par les conflits qui déchirent le pays. L’UE suit attentivement la situation dans le Tigré et les régions voisines. Elle s’engage activement auprès des parties concernées pour garantir un accès sûr, immédiat et sans entrave à toutes les zones touchées par des conflits.

Pour lutter contre la COVID-19, la Commission européenne a alloué une aide humanitaire de € 100 millions au déploiement de campagnes de vaccination en Afrique. Sur cette somme, au moins € 14 millions ont servi à soutenir des campagnes de vaccination auprès des populations les plus vulnérables d’Afrique de l’Est et notamment en Éthiopie.

Dernière mise à jour: 31/10/2022

Faits & chiffres

Plus de 875 000 réfugiés, principalement issus du Soudan du Sud, de Somalie, d’Érythrée et du Soudan (HCR)

17 millions de personnes touchées par la sécheresse (OCHA)

Plus de 20 millions de personnes ont besoin d’une aide humanitaire (HRP, 2022)

Plus de 20 millions de personnes nécessitant une aide alimentaire d’urgence, avec des hausses des taux d’insécurité alimentaire signalées dans les zones touchées par la reprise des hostilités dans le nord de l’Éthiopie (OCHA)

Aide humanitaire de l’UE :
Plus de € 76 millions en 2022