Aller au contenu principal
Protection Civile et Operations d'Aide Humanitaire Européennes
© UNICEF, 2018
Somalie

Introduction

La Somalie est plongée depuis des décennies dans un conflit prolongé combiné à des conditions climatiques extrêmes.

Sous l’effet de la sécheresse récente, 90 % du pays est en situation de sécheresse extrême. Cinq mauvaises saisons des pluies successives ont affecté plus de 8 millions d’habitants. Depuis 2021, plus de 1,7 million de personnes ont été déplacées en conséquence à la sécheresse.

Des chutes de pluie supérieures à la moyenne sont à présent attendues avec l’arrivée du phénomène El Niño. Il est à craindre qu’elles provoquent le débordement de cours d’eau et des inondations soudaines.

À ces événements météorologiques extrêmes favorisés par le changement climatique viennent s’ajouter les conflits, l’instabilité politique, la COVID-19, et l’impact de la guerre en Ukraine sur le prix des denrées alimentaires, du carburant et de l’engrais.

Quels sont les besoins ?

En 2023, plus de 8,25 millions de personnes, soit près de la moitié de la population somalienne, ont besoin d’une aide humanitaire vitale immédiate et d’une protection.

Si la famine n’est plus le scénario le plus probable, l’insécurité alimentaire reste élevée. On estime que quelque 4,3 millions de Somaliens étaient en situation d’insécurité alimentaire aiguë entre octobre et décembre 2023.

Parallèlement, environ 1,5 million d’enfants devraient souffrir de malnutrition aiguë en 2023, dont 331 000 sévèrement malnutris et exposés à un risque accru de complications médicales.

View of a landscape with tents, a person walking in front.
© Union européenne, 2022 (photographe : Said Yusuf Warsame)

Actuellement, plus de 3,8 millions de personnes sont déplacées à l’intérieur du pays à cause de la sécheresse, des inondations et du conflit. Elles vivent dans des camps de fortune insalubres et leur protection et leur santé sont de plus en plus compromises.

Depuis 2022, les conflits armés durables et les combats de grande ampleur qui déchirent de nouveau le pays affectent gravement les civils et gênent les déplacements de personnes et de biens dans le pays. Des infractions au droit international humanitaire sont couramment constatées.

Même si l’aide a été intensifiée depuis août 2022, les besoins continuent de dépasser la réponse apportée. Le Plan de réponse humanitaire de 2023 pour la Somalie, qui vise à réunir plus de $ 2,6 milliards pour répondre aux besoins prioritaires de 7,6 millions de personnes, n’était parvenu, fin octobre 2023, qu’à collecter 39,6 % de la somme nécessaire.

Par conséquent, l’aide humanitaire doit être renforcée pour faire face au nombre croissant de crises simultanées et pour prévenir les décès.

Carte Somalie

En quoi consiste notre aide ?

En 2023, l'UE a alloué € 78,2 millions aux projets humanitaires menés en Somalie, principalement pour faire face à la sécheresse continue.

Les fonds alloués par l’UE aident les organisations humanitaires à fournir (i) une aide alimentaire, (ii) des services de santé et de nutrition de base, (iii) un accès à l’eau potable, (iv) une protection, (v) un hébergement et (vi) une éducation.

Nos partenaires humanitaires interviennent dans les zones rurales et isolées pour veiller à ce que personne ne soit laissé pour compte. Ils essaient également d’éviter d’autres placements de populations rurales tout en apportant également une aide vitale essentielle dans les zones urbaines et périurbaines déjà surpeuplées accueillant ces communautés.

Women sitting on chairs around a table where a doctor shows how to treat malnutrition.
Ils expliquent aux mères comment traiter la malnutrition et, si nécessaire, leur proposent des médicaments ou des compléments alimentaires fournis par le Pont aérien humanitaire.
© Union européenne, 2022 (photographe : Said Yusuf Warsame)

Dans la mesure du possible, l’aide humanitaire de l’UE en Somalie est apportée aux populations dans le besoin sous la forme de transferts en espèces. Ce système les aide à subvenir aux besoins de leurs familles tout en satisfaisant leurs autres besoins fondamentaux et en respectant leur dignité. L’utilisation de transferts en espèces permet aussi de surmonter les problèmes d’accessibilité existants, tout en soutenant les marchés locaux.

La Somalie présente un taux de mortalité infantile et maternelle élevé, des taux de malnutrition importants et subit de fréquentes épidémies. Le système de santé du pays est également confronté à des pénuries critiques et seulement un tiers des établissements de santé sont fonctionnels.

Les épidémies sont actuellement en augmentation dans le pays, notamment de diarrhée aqueuse aiguë, de choléra et plusieurs cas suspects de rougeole. Elles sont la conséquence des chocs climatiques, d’un accès limité à l’eau potable et à l’hygiène, et de l’insalubrité des camps accueillant les personnes déplacées. Toutes ces maladies sont potentiellement mortelles.

L’aide de l’UE est, de ce fait, axée sur la fourniture de soins de santé de qualité, la prévention et le contrôle des épidémies et le traitement d’urgence de la malnutrition. Nous aidons nos partenaires du secteur de la santé et de la nutrition à intervenir dans les communautés et les dispensaires.

En juillet 2022, l’UE a mis en place un pont aérien humanitaire pour livrer des articles de première nécessité dans des zones reculées devenues inaccessibles par la route. Cette opération a permis d’acheminer une aide médicale et nutritionnelle vitale dans les zones mal desservies et reculées pendant la période de sécheresse la plus critique.

L’UE finance aussi des activités de préparation et de réduction des risques, basées sur des systèmes communautaires d’alerte précoce, de préparation et de réponse. Le but est de réduire l’impact des multiples chocs qui affectent le pays : réchauffement climatique, conflit et épidémies.

Néanmoins, le pays a besoin d’un développement à plus long terme pour soutenir la résilience et l'autonomie des personnes vulnérables, comme les communautés pastorales, agricoles et marginalisées. Une synergie entre les actions humanitaires et de développement de l’UE est en cours, en particulier en ce qui concerne les filets de sécurité sociale en espèces et l’éducation, pour renforcer la résilience à long terme des communautés somaliennes affectées.

L’UE s’est employée à améliorer la visibilité de la crise, notamment par le biais de la Table ronde de haut niveau sur la sécheresse dans la Corne de l’Afrique. Elle a été co-organisée le 26 avril 2022 par le commissaire Lenarčič et Martin Griffiths, le secrétaire général adjoint des Nations Unies aux affaires humanitaires et coordinateur des secours d’urgence.

Dernière mise à jour: 31/10/2023

Faits & chiffres

Plus de 8,25 millions de personnes ont besoin d'une aide humanitaire et 4,3 millions de personnes subissent les effets de la crise et de l’aggravation de l’insécurité alimentaire (OCHA)

1 enfant sur 8 meurt avant l’âge de 5 ans (UNICEF)

3,8 millions de personnes déplacées à l’intérieur du pays (OCHA)

Plus de 714 000 Somaliens vivent dans les pays voisins (HCR)

Aide humanitaire de l’UE :
€ 78,2 millions en 2023
environ € 220 millions depuis début 2021
près de € 543 millions depuis 2017