Skip to main content
Protection Civile et Operations d'Aide Humanitaire Européennes
© European Union, 2022.
Les Philippines

Fiche info

Introduction

Les Philippines sont fortement exposées à différents risques naturels. Ceci est dû à l’importante fréquence des cyclones tropicaux, de l’activité volcanique et des autres risques climatiques.

Le conflit actuel entre le gouvernement et les groupes armés à Mindanao, l’île la plus au sud de l’archipel, affecte les conditions de vie de nombreux habitants.

La situation précaire du pays se traduit très souvent par des pertes significatives en vies humaines, en moyens de subsistance et en logements. L’Union européenne (UE) fournit une aide sous la forme de denrées alimentaires, d’accès à l’eau potable, d’infrastructures sanitaires, de services de santé ainsi que d’une aide d’urgence au rétablissement des moyens de subsistance des plus démunis.

Quels sont les besoins ?

Les Philippines disposent de capacités de gestion des crises bien développées. Toutefois, le caractère incessant des phénomènes naturels, tels que typhons, inondations, glissements de terrain, séismes et éruptions volcaniques, provoque souvent des dégâts à grande échelle. Ces catastrophes mettent aussi les ressources locales à rude épreuve.

En décembre 2021, le typhon Rai (Odette) a touché neuf fois terre sur le sol philippin. Il a causé d’importants dégâts et affecté plus de 2,4 millions de personnes, devenant ainsi une des plus graves catastrophes survenues dans le monde en 2021.

Le volcan Taal, situé à 70 kilomètres au sud de Manille, la capitale, est le deuxième volcan le plus actif du pays.

En janvier 2020, il a commencé à cracher de la lave et à produire des nuages de cendres et des débris massifs à une hauteur de 800 mètres. Cette activité sismique intense a contraint plus de 300 000 personnes à quitter leur foyer et a causé de graves dommages aux infrastructures.

Comme c’est le cas dans de nombreux autres pays de la région Asie pacifique, la pandémie de COVID-19 reste une préoccupation majeure aux Philippines. En mars et août 2021, le pays a connu des pics épidémiques qui ont mis à rude épreuve le système de santé national, déjà sous pression.

Depuis 2012, le conflit de Mindanao a entraîné le déplacement à grande échelle de près d’un million de personnes, générant d’importants besoins humanitaires. Ce conflit est considéré comme une « crise oubliée » par l’Union européenne.

Carte Philippines

En quoi consiste notre aide ?

En 2022, l’UE apporte aux Philippines un soutien financier de € 13 millions pour venir en aide aux populations les plus vulnérables. Cette somme comprend € 10 millions d’aide humanitaire d’urgence destinés aux familles affectées par le typhon Rai fin décembre 2021.

Quelque € 1,5 million iront à l’aide humanitaire allouée aux populations affectées par le long conflit qui sévit aux Philippines. Le financement renforcera l’aide apportée pour lutter contre la COVID-19 et dans le cadre d’autres opérations humanitaires menées dans le pays.

L’aide humanitaire de l’UE bénéficiera en priorité aux communautés les plus vulnérables affectées par le conflit de Mindanao. Nous apporterons notre aide sous la forme de (i) denrées alimentaires et d’aide nutritionnelle, de (ii) soins médicaux, d’un (iii) accès à l’eau potable et à un système d’assainissement, et d’une (iv) éducation sûre, équitable et de qualité.

Par ailleurs, € 1,5 million ont servi à la mise en place d’initiatives visant à réduire le risque de catastrophe et à renforcer la résilience dans le pays.

Suite au cyclone tropical Rai qui s’est abattu sur les Philippines en décembre 2021, l’UE a attribué pour € 1,7 million d’aide d’urgence supplémentaire immédiate. Cette aide financière a permis de répondre aux besoins les plus urgents grâce à la fourniture de denrées alimentaires, d’eau potable, d’abris, d’articles ménages et de services de santé.

Plus tôt, en octobre 2021, l’UE avait attribué € 800 000 d’aide pour lutter contre la crise sanitaire de la COVID-19 aux Philippines.

Cette aide a facilité le déploiement de campagnes de vaccination dans les zones reculées de Mindanao. Elle a facilité l’accès aux vaccins contre la COVID-19 et aidé les institutions locales et autorités de santé à mettre en place leur campagne de vaccination.

En novembre 2020, nous avons accordé pour plus de € 2,3 millions d’aide pour faire face aux besoins urgents générés par les typhons Goni et Vamco qui ont frappé successivement les Philippines. Ce financement a permis de fournir des abris, des denrées alimentaires, l’accès à l’eau potable, des infrastructures sanitaires sûres et de bonnes conditions d’hygiène aux personnes les plus affectées.

L’UE a attribué € 750 000 d’aide suite à l’éruption volcanique Taal survenue en janvier 2020. Ce financement a aidé à fournir des abris, un accès à l’eau potable, de bonnes conditions d’hygiène, des infrastructures d’assainissement et un soutien psychologique.

Afin de réduire l’impact des risques naturels et de renforcer les capacités des communautés en vue des événements futurs, le programme européen de préparation aux catastrophes a été mis en place en 1996.

Les activités actuellement menées visent à renforcer la résilience des services locaux de l’État et des familles démunies vivant dans les quartiers à haut risque de la métropole de Manille, face aux catastrophes. Nous finançons des activités de renforcement des capacités locales, systèmes d’alerte, éducation, campagnes de sensibilisation et planification des moyens de subsistance.

Dernière mise à jour: 27/01/2022
Photo: Union européenne (photographe: Peter Biro)

Faits & chiffres

Aide humanitaire de l’UE :
€ 13 millions en 2022

€ 153,5 millions depuis 1996, dont :

  • € 98 millions en réponse aux risques naturels
  • € 37 millions en réponse au conflit
  • € 18,5 millions pour des activités de préparation aux catastrophes