Skip to main content
Protection Civile et Operations d'Aide Humanitaire Européennes
CARE, 2020
Syrie

Fiche info

Introduction

Après onze années de guerre, la crise syrienne se caractérise par des souffrances et besoins humanitaires sans précédent. Quelque 6,9 millions de Syriens sont déplacés dans le pays et ils sont 5,6 millions de plus à avoir trouvé refuge à l’étranger. De plus, les hostilités se poursuivent dans plusieurs parties du pays. 

Les prix des denrées alimentaires augmentent alors qu’elles sont de plus en plus rares. Selon les Nations unies, l’invasion de l’Ukraine par la Russie devrait encore réduire les importations de blé et entraîner une hausse des prix, portant le nombre de personnes en situation d’insécurité alimentaire à 13,9 millions (65 % de la population), un record, en 2022.

L’UE et ses États membres sont les principaux pourvoyeurs d’aide humanitaire auprès des Syriens dans le besoin présents dans la région.

Quels sont les besoins ?

Quelque 14,6 millions de personnes vivant en Syrie ont besoin d’une aide humanitaire. Près des deux tiers de la population sont confrontés à des pénuries alimentaires en 2022.

Le pays connaît une profonde crise économique. Plus de 90 % de la population vit en dessous du seuil de pauvreté. De plus, en mars 2022, le pays a enregistré son taux d’inflation le plus élevé des 30 dernières années.

Dans les zones contrôlées par le gouvernement, plus de 3 millions de personnes restent déplacées à l’intérieur du pays et 8,2 millions de personnes vulnérables ont besoin d’une aide vitale. Dans le sud, la situation sur le plan sécuritaire reste instable et peut dégénérer.

Dans le nord-ouest de la Syrie, 4,1 millions de personnes, dont 2,7 millions de personnes déplacées à l’intérieur du pays, ont besoin d’une aide humanitaire d’urgence. La résolution du Conseil de sécurité de l’ONU établissant l’assistance transfrontalière de la Turquie, qui expirera en juillet 2022, constitue une réelle bouée de sauvetage.

Quelque 650 000 personnes sont déplacées dans le nord-est, dont 135 000 vivent dans des camps et dépendent de l’aide.

En 2021, la Syrie a fait face à la pire pénurie d’eau des 70 dernières années. Cette pénurie a affecté l’accès à l’eau de la population, la production agricole et électrique et la mise en œuvre de mesures de prévention contre la COVID-19. La pandémie a encore aggravé les conditions de vie des familles vulnérables.

Des violations du droit international humanitaire et un manque de protection continuent d’être rapportés. Bien que l’aide soit vitale, les restrictions ainsi que d’autres obstacles bureaucratiques entravent le travail des organisations humanitaires.

Carte de Syrie

En quoi consiste notre aide ?

L’UE et ses États membres sont les principaux bailleurs d’aide internationale destinée aux populations affectées par le conflit syrien. Depuis le début de la crise en 2011, l’UE a débloqué plus de € 27,4 milliards pour soutenir les Syriens les plus vulnérables, à l’intérieur du pays et dans la région.

Entre 2017 et 2022, l’UE a organisé à Bruxelles des conférences visant à améliorer les perspectives de la Syrie et de la région. Ces conférences sont les principaux événements de donation organisés dans le cadre de la crise syrienne et sont précédées de consultations auprès de la société civile.

Jusqu’à présent, cette année, la Commission européenne a mobilisé € 135 millions d’aide humanitaire pour fournir une aide vitale à des millions de personnes à l’intérieur de la Syrie.

Au vu des nombreuses attaques perpétrées au cours de la dernière décennie contre les civils, les hôpitaux et les autres infrastructures civiles, l’UE a toujours continué d’appeler l’ensemble des parties impliquées dans le conflit à garantir un accès humanitaire sûr et sans entrave aux populations dans le besoin. Elle appelle aussi toujours régulièrement au respect du droit international humanitaire.

En Syrie, l’aide humanitaire de l’UE est acheminée par l’intermédiaire de nos partenaires humanitaires. Ces partenaires fournissent aux Syriens (i) des services de santé, (ii) une aide alimentaire, notamment des transferts monétaires, (iii) un hébergement, (iv) un accès à l’eau, l’assainissement et l’hygiène, (v) un soutien psychosocial, (vi) des articles ménagers essentiels, (vii) une éducation et (viii) une protection, y compris en menant des actions visant à lutter contre les violences sexuelles et fondées sur le sexe et à apporter un soutien aux survivants.

Les interventions humanitaires de l’UE visent principalement à répondre aux urgences vitales. Elles tentent aussi de contribuer à la mise en place d’une aide vitale durable (rétablissement rapide) en améliorant l’accès des plus démunis aux services de base.

Les partenaires apportent une aide d’urgence adaptée aux besoins des personnes vulnérables et essaient de leur éviter d’être exposés à des dangers. Ils tentent d’atteindre les Syriens partout dans le pays, dans les régions les plus reculées ou accessibles depuis peu, ainsi que dans les zones où les populations sont susceptibles d’être encore déplacées. De nombreuses personnes étant inlassablement déplacées, le but est d’éviter que la situation continue de se détériorer.

Face aux besoins toujours plus importants, l’UE apporte aussi son aide aux services humanitaires assurés par l’ONU par voie aérienne. Les vols intérieurs permettent l’acheminement de l’aide et du personnel humanitaire dans les zones difficilement accessibles et dans lesquelles l’aide est nécessaire.

Les organisations humanitaires opèrent dans des conditions particulièrement difficiles, chargées d’insécurité et de contraintes continuelles en matière d’accès. Elles adhèrent strictement aux principes humanitaires d’humanité, de neutralité, d’impartialité et d’indépendance.

L’UE finance aussi une aide humanitaire dans les pays voisins – Turquie, Liban, Jordanie, Irak et Égypte – qui, ensemble, accueillent plus de 5,6 millions de réfugiés syriens enregistrés.

Dernière mise à jour: 10/05/2022
Photo:© CARE, 2020

Faits & chiffres

14,6 millions de personnes dans le besoin en 2022.

Plus de 6,9 millions de personnes déplacées à l’intérieur du pays.

Plus de 5,6 millions de réfugiés enregistrés, dont : 

  • 3,7 millions en Turquie
  • 839 000 au Liban
  • 673 000 en Jordanie
  • 256 000 en Irak
  • 138 000 en Égypte
    (HCR, mars 2022)

Aide totale de l’UE et de ses États membres dans le cadre de la crise syrienne :
plus de € 27,4 milliards depuis 2011

Aide humanitaire de l’UE en Syrie :
€ 135 millions en 2022