Skip to main content
Protection Civile et Operations d'Aide Humanitaire Européennes
© European Union
Éducation en contexte d’urgence

Qu'est-ce que c'est ?

Les enfants affectés par des crises humanitaires ont droit à un enseignement et une formation de qualité. Avec sa politique sur l’éducation en contexte d’urgence et de crise prolongée, l’UE a pour objectif de limiter l’impact des crises sur l’apprentissage des enfants.

L’UE aide les enfants affectés par les crises à retourner à l’école et à rester scolarisés via divers circuits d’éducation officiels et informels. Nous apportons notre soutien aux enseignants, au travers de formations, de coaching et de mesures de protection.

L’UE se concentre aussi de plus en plus sur la protection de l’éducation contre les attaques directes et sur le déploiement de la Déclaration pour des écoles sûres.

Plus de 65 % des actions d’éducation en contexte d’urgence financées par l’UE ont intégré des éléments de protection. Ceci permet de proposer des espaces d’apprentissage sûrs et, le cas échéant, des passerelles avec des services spécialisés dans la protection de l’enfance.

Pourquoi est-ce important ?

L’éducation est un droit fondamental et un besoin de base des enfants en contexte de crise humanitaire. Il est important de leur proposer un avenir meilleur, d’exploiter leur potentiel et de les doter de compétences et d’une protection qui leur redonneront un sentiment de normalité et de sécurité.

Les enfants deviennent plus autonomes et parviennent mieux à se faire entendre sur les sujets qui les concernent.

L’éducation est également l’un des meilleurs outils pour investir dans la paix, la stabilité et la croissance économique. C’est pourtant aussi l’un des secteurs les plus mal financés de l’aide humanitaire : seuls 3 % du budget humanitaire mondial sont alloués à l’éducation.

Malgré l’objectif durable visant à offrir une éducation de qualité à chaque enfant, 260 millions d’enfants n’ont toujours pas accès à un enseignement primaire ou secondaire. Chez les enfants réfugiés, seuls 77 % étaient inscrits en primaire et 31 % en secondaire.

A book rack with behind it 2 children peeping out.
© Save the Children/Andrei Maximov, 2020. All rights reserved. Licensed to the European Union under conditions.

Chaque année, quelque 12 millions de jeunes filles sont mariées avant l’âge de 18 ans, dont 38 % des filles d’Afrique subsaharienne. Plus de 150 millions d’enfants âgés de 5 à 17 ans sont victimes du travail forcé.

Dans un contexte d’insécurité ou de conflit armé, l’éducation est menacée. Lors des plus de 11 000 attaques commises au cours des 5 dernières années, plus de 22 000 élèves, enseignants et universitaires ont été blessés, tués ou ont subi un préjudice (données de la Global Coalition to Protect Education from Attack).

Plus de 3 000 attaques visant l’éducation ont été identifiées en 2022, un nombre en augmentation de 17 % par rapport à l’année précédente. Près d’un tiers de toutes les attaques ont eu lieu dans seulement trois pays : Ukraine, Myanmar et Burkina Faso.

La COVID-19 a exacerbé ces tendances négatives et engendré une crise éducative mondiale. Les plus vulnérables restent confrontés aux conséquences désastreuses de la pandémie, auxquelles viennent s’ajouter les effets du conflit :

  • 10 millions de jeunes filles de plus sont exposées à un risque de mariage précoce et de décrochage scolaire, selon l’UNICEF
  • 463 millions d’enfants dans le monde (au moins un tiers des enfants scolarisés dans le monde) n’ont bénéficié d’aucun cours à distance lorsque les écoles étaient fermées
  • plus de 222 millions d’enfants et de jeunes affectés par la crise ont besoin d’une aide urgente à l’éducation.

En quoi consiste notre aide ?

Politique

L’UE figure parmi les principaux bailleurs de fonds humanitaires et décideurs politiques pour ce qui concerne l’éducation au niveau mondial. En intégrant l’éducation en contexte d’urgence à sa réponse humanitaire et en l’associant étroitement à la coopération au développement, l’UE fait plein usage de ses instruments de financement humanitaire et de développement pour venir en aide aux enfants touchés par les crises.

Les priorités suivantes aident l’UE à assurer la continuité d’une éducation de qualité et sécurisée pendant une crise :

  1. des partenariats pour une réponse efficace, effective et innovante
  2. la promotion de l’accès, l’inclusion et l’équité
  3. la défense de l’éducation pour la paix et la protection
  4. le soutien à une éducation de qualité pour en tirer les meilleurs résultats en matière d’apprentissage.

Ces priorités figurent dans la communication de la Commission européenne sur l’éducation en contexte d’urgence et de crise durable (mai 2018), approuvée par les pays de l’UE dans les conclusions du Conseil de novembre 2018.

En mars 2019, la Commission a publié ses orientations concernant l’éducation en contexte d’urgence lors des opérations humanitaires financées par l’UE.

View from a classroom, all students holding up hands to answer a question.
© Save the Children. All rights reserved. Licensed to the European Union under conditions.

Financement

L’UE a investi plus de € 970 millions dans l’éducation en contexte d’urgence entre 2015 et 2022.

Pour l’année suivante, l’UE a mis de côté € 156,9 millions pour soutenir l’apprentissage des enfants et des jeunes en contexte d’urgences humanitaires.

La part allouée à l’éducation en contexte d’urgence dans notre budget humanitaire a considérablement augmenté ces dernières années (1 % en 2015). Elle se maintient à 10 % du budget humanitaire initial depuis 2019.

Plus de 20 millions de filles et garçons affectés par des crises dans 63 pays à travers le monde ont bénéficié des projets d’éducation financés par l’UE entre 2015 et 2022.

Les fonds humanitaires de l’UE sont activés par ses partenaires humanitaires, notamment les ONG, les agences des Nations unies et les organisations internationales.

Actions

L’UE soutient diverses actions dans le domaine de l’éducation dans le cadre de sa politique d’urgence, dont plus de la moitié promeuvent l’éducation des filles.

L’aide humanitaire de l’UE aide les enfants et les enseignants via divers circuits d’éducation officiels et informels. Ceci inclut des programmes d’éducation accélérés condensant plusieurs années de programme scolaire pour aider les enfants à retrouver plus rapidement le niveau scolaire correspondant à leur classe d’âge.

Classroom view with children sitting at a desk while writing. On the right a girl thinking while holding up her pencil.
© European Union, 2018 (photographer: Pierre Prakash)

Parmi les actions soutenues par l’UE, on peut citer :

  • des activités éducatives officielles et informelles
  • un approvisionnement en matériel éducatif pour l’enseignement et l’apprentissage
  • des formations et un mentorat pour les enseignants et le personnel pédagogique
  • un soutien psychosocial et des formations aux compétences de vie (comme une sensibilisation à la santé et l’hygiène, une éducation aux risques liés aux mines, des activités de réduction des risques de catastrophe, des séances de renforcement de la résilience personnelle ou encore des plages récréatives)
  • une sensibilisation au sein des communautés
  • une réhabilitation et amélioration des structures scolaires

Les actions financées par l’UE soutiennent également (i) les associations parents-enseignants, (ii) la gestion scolaire par les communautés, (iii) les clubs étudiants, et (iv) les activités ou formations entre pairs.

Environ 1/5e de ces actions comprennent des solutions innovantes pour les élèves et les enseignants.

Dernière mise à jour: 08/09/2023

Faits & chiffres

Les crises et urgences humanitaires affectent l’accès des enfants à un enseignement de qualité.

L’UE a alloué € 970 millions à l’éducation en contexte d’urgence entre 2015 et 2022.