Skip to main content
Protection Civile et Operations d'Aide Humanitaire Européennes
République centrafricaine

Fiche info

Introduction

Depuis les élections présidentielles de décembre 2020, la République centrafricaine (RCA) est déchirée par les violences qui opposent des groupes armés aux forces gouvernementales. Au printemps 2022, la situation reste extrêmement instable en raison de graves violations des droits de l’homme commises par toutes les parties impliquées.

Si certaines zones sont propices aux initiatives de développement, presque aucune région n’est épargnée par les violences. Les perspectives de rétablissement des services publics de base et des sources de revenus sont maigres. La survie de nombreux Centrafricains continue de dépendre de l’aide humanitaire.

Quels sont les besoins ?

En 2022, 3,1 millions de personnes (60 % de la population) ont besoin d’une aide humanitaire. La population est exposée en permanence aux actes de violence commis par toutes les parties impliquées dans le conflit et contrainte à se déplacer.

Les personnes vulnérables déplacées à l’intérieur du pays ont besoin de toute urgence d’être protégées. Il est particulièrement important de protéger les femmes et les filles, de plus en plus exposées à la violence sexuelle et les enfants non accompagnés ou isolés de leur famille et exposés à un risque de recrutement forcé. Les traumatismes psychologiques sont de plus en plus fréquents, alors que seulement 3 % des établissements de santé prennent en charge les troubles de santé mentale.

En mars 2022, la reprise du contrôle de la plupart des centres urbains de province par le gouvernement a favorisé le retour d’environ 632 000 personnes déplacées à l’intérieur du pays. Toutefois, 740 000 réfugiés centrafricains continuent de résider dans les pays voisins, notamment au Cameroun.

L’impact de la pandémie de COVID-19 ajoute à l’instabilité du pays, aggravant encore l’insécurité alimentaire et la malnutrition aiguë. En août 2021, le Programme alimentaire mondial a estimé que 2,1 millions de personnes étaient en situation d’insécurité alimentaire aiguë.

Les soins de santé primaire, l’eau et l’assainissement, ainsi que le logement continuent de figurer parmi les besoins les plus urgents. En 2021, seulement 34 % des enfants âgés de 4 à 6 ans ont reçu une forme d’éducation formelle, suite à la fermeture ou à la destruction des écoles du pays.

La République centrafricaine reste un des pays les plus dangereux pour les travailleurs humanitaires, plus de 400 incidents ayant été signalés en 2021.

RCA

En quoi consiste notre aide ?

Au fil des ans, l’UE et ses États membres sont devenus le deuxième plus grand bailleur de fonds humanitaires en RCA, avec plus de € 1,4 million alloué au total depuis 2014.

En 2022, l’UE a alloué € 17 millions d’aide humanitaire, dont € 3,6 millions affectés à l’éducation dans les programmes d’urgence et € 1 million aux actions de préparation aux catastrophes

En dehors de l’éducation, l’aide humanitaire de l’UE se concentre en premier lieu sur les besoins des plus vulnérables, à savoir les populations déplacées en RCA et les communautés qui les accueillent, en leur fournissant :

  • une aide alimentaire
  • un hébergement d’urgence
  • un accès aux soins de santé
  • un accès à l’eau et un assainissement
  • une aide de subsistance à court terme et un soutien agricole

En outre, l’UE soutient des actions de protection des civils. Cela comprend une prévention des violences sexuelles, un soutien aux victimes et des actions permettant d’offrir un environnement protecteur et éducatif aux enfants.

Certains projets financés par l’UE aident aussi à répondre à la crise sanitaire liée à la pandémie de coronavirus, en fournissant un accès à l’eau potable et un assainissement aux populations vulnérables. 

Au vu des violences généralisées et de la médiocrité des infrastructures, atteindre les populations dans le besoin en RCA est à la fois difficile et dangereux. Dans ce contexte, l’UE finance aussi le service aérien humanitaire de l’ONU (UNHAS) qui permet à l’aide et aux travailleurs humanitaires de rejoindre des endroits dangereux et difficiles d’accès. Les fonds humanitaires de l’UE permettent aussi de soutenir les mesures de sécurité et de coordination de l’aide humanitaire dans le pays.

La crise en RCA impacte aussi les pays voisins. Quelque 740 000 réfugiés centrafricains sont accueillis principalement au Cameroun, au Tchad et en République démocratique du Congo (RDC).

Leur séjour prolongé dans ces pays met sous pression les communautés locales qui les accueillent, ainsi que leurs maigres ressources. L’UE livre une aide humanitaire à la fois aux communautés d’accueil et aux réfugiés centrafricains au Cameroun, au Tchad et en RDC.

En outre, la Commission européenne consacre une aide humanitaire de € 100 millions au déploiement des campagnes de vaccination dans les pays d’Afrique aux besoins humanitaires critiques et systèmes de santé fragiles. Au moins € 10 millions de ces fonds serviront à soutenir les campagnes de vaccination menées en faveur des plus vulnérables en Afrique de l’Ouest et Afrique centrale.

Dernière mise à jour : 21/03/2022
Photo: © Pablo Tosco / Oxfam Intermón

Faits & chiffres

3,1 millions de personnes ont besoin d’une aide humanitaire en RCA. (OCHA, Aperçu humanitaire mondial 2022)

Plus de 735 000 Centrafricains ont trouvé refuge dans les pays voisins (HCR, février 2022), et 632 000 personnes sont déplacées à l’intérieur du pays (OCHA, CMP, février 2022)

2,3 millions de personnes sont en situation d’insécurité alimentaire aiguë en 2022 (IPC, septembre 2021)

Aide humanitaire de l’UE :
€ 17 millions en 2022
Plus de € 233 millions depuis 2014