Skip to main content
Protection Civile et Operations d'Aide Humanitaire Européennes
Changement climatique et environnement

Fiche info

Qu'Est-ce que c'est ?

Le changement climatique affecte des millions de personnes dans le monde, aggrave les crises humanitaires et démultiplie les besoins des communautés vulnérables. Il altère les conditions météorologiques et les températures sur Terre, causant le réchauffement climatique de la planète ainsi que des phénomènes météorologiques extrêmes.

D’après le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC), le changement climatique est indéniablement provoqué par l’activité humaine. L’UE soutient les populations les plus vulnérables touchées par les crises causées ou aggravées par le changement climatique. Nous nous attelons aussi à réduire l’impact environnemental de l’aide humanitaire.

Pourquoi est-ce important ?

Le changement climatique induit par l’homme affecte le schéma et la gravité des phénomènes météorologiques extrêmes, ces derniers étant devenus plus fréquents et moins prévisibles. D’après le GIEC, depuis 1900, l’activité humaine est responsable d’une augmentation de température globale de 1,1°C.

Le changement climatique constitue une sérieuse menace pour les pays les plus pauvres du monde, aggravant les crises préexistantes et nécessitant des efforts accrus pour répondre à l’augmentation des besoins humanitaires. Parmi ses conséquences les plus courantes, on peut citer :

  • insécurité alimentaire et pénuries d’eau : Les conditions météorologiques extrêmes menacent les ressources agricoles. Le manque d’accès à l’eau potable entraîne l’apparition et la propagation de maladies d’origine hydrique et de la diarrhée, l’une des premières causes de décès chez les enfants
  • épidémies/risques sanitaires : Quand les températures montent, les maladies comme le choléra, le paludisme et la dengue se propagent plus vite et sont plus difficiles à contenir.
  • migration et déplacement : Les populations affectées par les catastrophes naturelles abandonnent leurs terres pour se mettre à l’abri.
  • conflit et sécurité : Les pénuries alimentaires et la rareté des ressources clés peuvent exacerber les tensions à travers des régions entières, aggravant la situation humanitaire des personnes déjà affectées par le conflit.

Au cours des 2 dernières décennies, la proportion de pays à revenu faible ou intermédiaire exposés aux extrêmes climatiques est passé de 76% à 98%, selon l’Organisation de l’ONU pour l’alimentation et l’agriculture (FAO).

D’ici 2050, plus de 200 millions de personnes pourraient avoir besoin d’une aide humanitaire chaque année en raison de catastrophes liées au climat, selon l’analyse de la Fédération internationale des sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (FICR).

En quoi consiste notre aide ?

L’actuelle crise climatique et environnementale appelle l’UE à adopter une nouvelle approche autogérée pour réduire son empreinte environnementale tant au sein de l’UE que dans le monde, y compris dans le cadre de son action humanitaire.

Le 14 juillet 2021, l’UE a adopté un ensemble de propositions résumées dans le pacte vert pour l’Europe déposé en décembre 2019. L’objectif est de réduire les émissions de gaz à effet de serre et de faire de l’Europe le premier continent climatiquement neutre au monde d’ici 2050.

Afin d’atteindre les objectifs fixés par le pacte vert pour l’Europe, l’UE s’est engagée à faire au moins € 1 billion d’investissements durables sur la prochaine décennie. Lors de la 26e Conférence de l’ONU pour le climat (COP26), l’UE s’est engagée à verser € 4 milliards de fonds climatiques aux pays les moins développés et les plus vulnérables.

La Protection civile et les Opérations d’aide humanitaire de l’UE se joignent à cette démarche environnementale de l’UE. Nous soutenons la mise en œuvre d’une réponse humanitaire plus verte et réduisons l’empreinte environnementale et climatique des opérations humanitaires financées par l’UE.

Pour ce faire, nous aidons nos partenaires humanitaires à répondre aux enjeux environnementaux et à réduire leur impact sur les écosystèmes. Nous facilitons également l’apprentissage collectif au sein du secteur humanitaire.

Les phénomènes climatiques et météorologiques nécessitant une intervention humanitaire s’intensifient. En conséquence, le budget humanitaire de l’UE alloué aux catastrophes de cause naturelle n’a cessé de croître au fil des années. Il intègre des programmes et outils dédiés, comme :

  • Préparation aux catastrophes : un ensemble de mesures visant à réduire les pertes en ressources et vies humaines. Elle vise à aider les gouvernements, organisations, communautés et individus à mieux répondre aux catastrophes. Elle se concentre sur (i) la mise en place de systèmes d’alerte précoce, (ii) l’élaboration de plans d’urgence, (iii) le stockage préventif d’équipements et de fournitures et (iv) le renforcement de la résilience des communautés.
  • Systèmes d’information et d’alerte précoce : Les systèmes d’information et d’alerte précoce de l’UE aident le Centre de coordination de la réaction d’urgence à surveiller les dangers et phénomènes naturels à travers le monde, comme les séismes, tsunamis, cyclones tropicaux, activités volcaniques, sécheresses, inondations et incendies de forêt.
  • Satellite Copernicus : Le programme d’observation de la Terre de l’Union européenne, Copernicus, surveille notre planète et son environnement. Les services Copernicus fournissent des données et une cartographie presque en temps réel, à l’échelle mondiale, régionale et locale. Ils nous aident à mieux comprendre notre planète et à gérer de manière durable l’environnement dans lequel nous vivons.
  • Boîte à outils d’urgence : La boîte à outils d’urgence est un instrument de financement conçu pour répondre aux crises imprévues. Elle répond aux catastrophes naturelles et technologiques de petite, grande et moyenne ampleur, et répond et prévient les épidémies. Elle comprend aussi un fonds de la FICR, le Fonds pour les secours d’urgence en cas de catastrophe.
     

L'UE alloue en moyenne € 50 millions de son budget humanitaire annuel à des actions de préparation ciblées.

En 2021, € 150 millions ont été alloués à la Boîte à outils d’urgence. Ce financement aide les communautés affectées par les catastrophes naturelles à répondre aux besoins les plus urgents, notamment en matière d’alimentation, de santé, d’accès à l’eau, d’assainissement, d’hébergement, de réhabilitation des infrastructures de base, de protection, de logistique, ou encore de coordination.

Dernière mise à jour:: 13/12/2021
Photo : © Union européenne, 2019 (photographe: Xaume Olleros)

Faits & chiffres

Ces 2 dernières décennies, la proportion de pays à revenu faible ou intermédiaire exposés aux extrêmes climatiques est passé de 76% à 98%. (FAO)

D’ici 2050, plus de 200 millions de personnes pourraient avoir besoin d’une aide humanitaire chaque année en raison de catastrophes liées au climat. (FICR)

L’UE s’est engagée à verser € 4 milliards de fonds climatiques aux pays les moins développés et les plus vulnérables.

Téléchargements

  

Minimum environmental requirements and recommendations
English
(1.63 MB - PDF)
Télécharger
DG ECHO’s approach to reducing the environmental footprint of humanitarian aid
English
(3.46 MB - PDF)
Télécharger
Compendium des bonnes pratiques pour une réponse humanitaire plus verte
français
(2.22 MB - PDF)
Télécharger