Skip to main content
Protection Civile et Operations d'Aide Humanitaire Européennes
© Union européenne, 2018
Algérie

Fiche info

Introduction

Un conflit politique non résolu depuis plus de 4 décennies a laissé pour compte des milliers de réfugiés sahraouis dans le Sahara occidental. Ces gens vivent dans 5 camps situés dans le sud-ouest de l’Algérie, ne disposant que d’un accès limité aux ressources extérieures et ayant besoin de l’aide humanitaire pour survivre.

L’UE continue d’aider les réfugiés, en accord avec les principes humanitaires de neutralité et d’impartialité.

Quels sont les besoins ?

Les Sahraouis dépendent largement de l’aide internationale pour survivre. Dans la région reculée où sont établis les camps de réfugiés, l’accès aux ressources de base est limité, comme la nourriture, l’eau, les soins de santé, un logement et une éducation. Les conditions de vie sont difficiles, entre autres choses, en raison du climat désertique aride.

La guerre en Ukraine et la COVID-19 ont accentué la hausse des prix des denrées alimentaires, y compris dans le cadre de l’aide humanitaire apportée dans les camps de réfugiés. À eux seuls, les fonds nécessaires pour apporter une aide alimentaire ont doublé par rapport à l’an passé. Ce phénomène remet en cause la stabilité de l’aide alimentaire et a conduit à une réduction des rations alimentaires.

Selon le Programme alimentaire mondial, la malnutrition est en hausse chez les enfants réfugiés sahraouis. En 2022, le taux de malnutrition aiguë chez les enfants âgés de 0 à 5 ans dans le monde était de 10,7 % - une hausse inquiétante par rapport aux 7,6 % de 2019. La moitié des femmes et enfants sahraouis souffrent également d’anémie.

Les camps isolés n’offrent pratiquement aucune perspective d’emploi, rendant les réfugiés dépendants des envois de fonds et de l’aide humanitaire. Dans ces lieux reculés, la logistique joue également un rôle clé pour garantir des distributions régulières d’aide aux populations.

La cohésion sociale et la paix sont extrêmement fragiles dans les camps, les jeunes étant de plus en plus frustrés par l’absence d’opportunités ou de changements, due à l’impasse politique dans laquelle se trouve le pays. Les camps de réfugiés sahraouis sont vulnérables face aux catastrophes naturelles, comme les soudaines inondations ou tempêtes de sable.

Carte Algérie

En quoi consiste notre aide ?

En raison du manque d’intérêt régulier de la part des donateurs et d’une faible couverture médiatique, la situation des réfugiés sahraouis est considérée comme étant une ‘crise humanitaire oubliée’.

L’apport alimentaire quotidien minimal de près de 80 % des réfugiés sahraouis dépend toujours de l’aide humanitaire. Les efforts de plaidoyer sont donc essentiels pour rehausser le profil de cette crise et attirer des financements supplémentaires.

L’UE est un des principaux bailleurs de fonds dans cette crise. En 2022, elle y a engagé € 9 millions de fonds humanitaires pour lutter contre les besoins les plus urgents tels que la lutte contre la malnutrition en hausse chez les enfants et femmes réfugiés sahraouis des camps et contre la pandémie de COVID-19.

L’UE répond aux principaux besoins dans les camps : alimentation et soins nutritionnels, approvisionnement en eau potable, assainissement, soins de santé et éducation.

Les partenaires humanitaires de l’UE ont mis au point une stratégie sur plusieurs années pour améliorer et étendre le réseau hydraulique. Cette stratégie permettra de réduire progressivement la dépendance à l’eau livrée par camion, qui s’est avéré être un système cher et peu durable.

L’aide humanitaire de l’UE fournit aussi des médicaments essentiels qui couvrent 80 % des besoins de la population des camps en matière de santé.

L’UE s’emploie à améliorer le secteur de l’éducation. Nous avons investi dans les infrastructures et les installations sanitaires des écoles. Améliorer la qualité de l’éducation grâce à une meilleure formation des enseignants et du personnel éducatif est à présent notre priorité.

En réponse à la COVID-19, les organisations partenaires de l’UE ont adapté leurs activités afin de limiter l’impact de la pandémie sur les opérations humanitaires et de protéger leur personnel et leurs bénéficiaires. En 2020, l’UE a alloué près de € 500 000 pour renforcer les services d’urgence des hôpitaux locaux et installer des stations de lavage des mains.

En outre, en 2021, l’UE a débloqué € 1 million pour soutenir la campagne de vaccination contre la COVID-19 dans les camps sahraouis.

Pendant les étés 2021 et 2022, des incendies ont dévasté plusieurs régions du pays, alimentés par des événements météorologiques extrêmes et très probablement aggravés par le changement climatique.

Pour lutter contre ces feux en 2021, l’UE (i) a déclenché le service Copernicus de gestion des urgences pour obtenir des images satellite, (ii) mis à disposition des avions canadairs et (iii) accordé pour € 80 000 d’aide humanitaire au Croissant-Rouge algérien par l’intermédiaire de la Fédération internationale de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge.

Dernière mise à jour : 30/09/2022

Faits & chiffres

5 camps de réfugiés dans le sud-ouest du désert du Sahara en Algérie.

Aide humanitaire de l’UE :
 9 millions en 2022
€ 277 millions depuis 1993